Microbiologie
Epidémiologie
Mesures de prévention et de contrôle
Mesures Additionelles
Dépistage
Décolonisation
Principes de prise en charge en soins aigus
Principes de prise en charge en soins chroniques
Recommandation pour le canton de Vaud
Table des matières des documents pdf
Littérature
  CHUV  |  Unité cantonale HPCI  |  Documents  |  Formation et enseignement  |  Calendrier  |  Contacts  |  Liens 
Plan du siteImprimer  

Mesures Additionelles

L’application des mesures de contrôle et de MA contact sont diversement appréciées dans les différents pays. Au Canada où la prévalence des E. coli et de K. pneumoniae productrices d'ESBL se situe clairement en dessous de 5%, les patients ne sont souvent en MA que dans les unités de soins intensifs, et une décolonisation, ainsi qu'un screening des contacts et de l'environnement sont explicitement déconseillés.

Dans une majorité d’hôpitaux allemands, les MA  de contact sont recommandées lors de colonisation ou d'infection dans les hôpitaux de soins aigus. Les mesures de décolonisation, lorsqu'elles sont mentionnées, ne sont envisagées qu'après discussion avec le service d'hygiène hospitalière.

Dans les pays à prévalence élevée, tels que les Etats-Unis ou la Malaisie, un isolement de contact et une surveillance active sont encore recommandés dans pratiquement toutes les situations, quel que soit le taux d'endémicité locale. Une révision des recommandations est en cours.

L'efficacité des mesures d'isolement pour réduire la colonisation et les infections est bien montrée dans un travail français (Eveillard, J Hosp Infect 2001;47:116). Bien que les MA et la surveillance active soient au centre des études rapportant un succès dans le contrôle d'épidémies, ces études souffrent de certaines limitations méthodologiques tels que l'absence de groupe contrôle, l'absence d'indépendance entre les diverses interventions, ainsi que des suivis limités. Dans une publication de l'OMS, on ne trouve pas de recommandations fermes pour ou contre l'introduction généralisée de Mesures Additionnelles (MA) en présence d'entérobactéries multirésistantes. Lorsque des MA sont décidées, la question de leur durée et des critères pour les stopper se pose. Contrairement aux MRSA, il n'existe pas de données concernant le nombre de frottis négatifs requis pour lever des MA. Là aussi, on extrapole à partir des données recueillies pour les MRSA.

Les recommandations présentées ci-dessous sont basées sur l'état actuel des connaissances, différentes recommandations d'experts, de l'épidémiologie locale et relèvent d’un consensus des établissement de soins du canton de Vaud. Ces recommandations peuvent être modulées par les experts locaux des établissements.




Retour en haut de la page
Dernière modification le 22.11.2012