CoVID-19 - Cabinet dentaire - Gestion des consultations dans les cabinets dentaires pendant la pandémie

Adaptation des recommandations au 6 juillet 2020

1. Mesures générales pour le personnel

  • Appliquer une hygiène des mains rigoureuse en respectant les 5 indications à l’hygiène des mains.
  • Port d’un masque de soins type II/IIR dès la prise du travail pour le personnel ayant des contacts étroits (< 1,5 mètres et >15 minutes) avec les patients. Le masque peut être laissé en place pour une durée de 4 heures (=2 masques de soins par horaire de travail)

 

Consulter les « Mesures pour le personnel », communes à toutes les spécialités dans la Recommandation générale CoVID-19.

 

2. Informations générales

  • Affichage visible des informations : affiche officielle "Comment nous protéger" OFSP
  • Mise à disposition du matériel de protection  (masque/ solution hydro alcoolique à la réception).
  • Renforcer l'application des Précautions Standard.
  • Respect des distances physiques (selon recommandation OFSP).

 

3. Mesures spécifiques aux locaux

  • Respect strict des mesures d’hygiène usuelles en médecine dentaire conformément au plan d’hygiène du cabinet dentaire.
  • Désinfecter régulièrement tout ce que le personnel et les patients sont susceptibles de toucher. 
  • Désinfecter le fauteuil entre chaque patient, y compris les accoudoirs.
     
  • Réception-secrétariat :
    • Idéalement, équiper la réception d’une protection contre les postillons (hygiaphone, vitre).
    • Les combinés téléphoniques utilisés par plusieurs personnes doivent être désinfectés après chaque utilisation. 
       
  • Salle d’attente :
    • Le patient devrait, en règle générale, être directement installé dans la salle de soins. 
    • Si nécessaire, placer les patients en salle d’attente, pour un temps d’attente maximum de 15 minutes et en respectant une distance minimale de 1,5 mètres entre les patients (idéalement une personne à la fois).
    • Le nombre d’accompagnants doit être réduit au strict minimum. 
    • Retirer tous les journaux et revues ainsi que les jouets de la salle d’attente. 
       
  • Salle de traitement :
    • Interdiction de prodiguer des soins dans des locaux dépourvus de fenêtre ou de ventilation automatique.
    • Garder systématiquement la porte de la salle de traitement fermée (durant les soins et pendant la phase d’aération entre chaque patient).
    • Garder les tiroirs et armoires fermés dans les locaux de traitement
    • Lorsque les soins génèrent des aérosols, il faut assurer le renouvellement intégral de l’air ambiant entre deux patients :
      • Pour une salle de traitement avec fenêtre, une aération complète de la salle de soins pendant au moins 15 minutes est nécessaire après la production d’aérosol (la fenêtre ne doit pas donner sur un local occupé ou un couloir de passage).
      • Pour une salle de traitement sans fenêtre, une ventilation automatique doit permettre un renouvellement minimum de 6 volumes d’air par heure.
    • Utilisation de ventilateur ou de climatiseurs :
      • L’utilisation n’est pas recommandée durant les soins. Ils doivent en particulier être arrêtés lors de réalisation d’actes produisant des aérosols pour éviter leur dispersion et la contamination de l’environnement.
      • L’utilisation est possible en dehors des périodes où les aérosols sont produits ou encore en suspension.
      • Seules les climatisations munies d’un filtre devraient être utilisées.
      • Une maintenance régulière des filtres et de l’installation est attendue (il faut s’assurer de la qualité et de la fréquence de changement des filtres).
    • Salle de soins avec plusieurs fauteuils :
      • Respecter une distance d’au moins 1,5 m entre chaque fauteuil
      • Pas de prise en charge de plusieurs patients en même temps si un geste produisant des aérosols est prévu.

 

4.Prise en charge des patients

  • Pas de soins si les mesures d’hygiène ne peuvent pas être respectées.
  • Effectuer un triage téléphonique approfondi et une anamnèse poussée sur les antécédents afin d’identifier les patients symptomatiques COVID-19 (cf paragraphe 5) et les patients vulnérables.
  • Les personnes vulnérables* sont celles qui sont les plus à risque de présenter une évolution sévère en cas de contamination par le COVID-19.        
*Personnes de plus de 65 ans ainsi que les personnes ayant de l’hypertension, une maladie cardiovasculaire,du diabète,une maladie respiratoire chronique (ne concerne ni  les asthmes chroniques compensés, ni les apnées du sommeil appareillées), un cancer, un système immunitaire affaibli par une maladie ou un traitement, une obésité de classe III (morbide, IMC  ≥ 40 kg/m2.   
  • Les patients vulnérables peuvent être traités mais doivent faire l’objet d’attentions supplémentaires
    • Le planning journalier doit être organisé de manière à éviter au maximum le contact avec d’autres patients.
    • Les bénéfices attendus du traitement dentaire et les risques encourus pour le patient d’être contaminé par le CoVID-19 s’il doit se rendre au cabinet doivent être évalués avant de décider de réaliser ou de reporter le soin.
  • Proposer aux patients vulnérables le port d’un masque de protection. 
  • Prévoir des rendez-vous un peu plus longs qu’à l’accoutumée (désinfection renforcée, aération des locaux).
  • Demander au patient de se laver les mains ou de les désinfecter dès son arrivée au cabinet. 
  • Aucun soin ne peut être prodigué sans matériel de protection idoine, cf paragraphe 6. 
  • Effectuer les traitements en utilisant une digue chaque fois que c’est possible. Lorsqu’il n’est pas possible de poser une digue, il faut utiliser d’autres systèmes qui réduisent de manière prouvée les effets des aérosols. 
  • Utiliser une pompe à salive et un système d’aspiration performants. 
  • Lorsque les soins génèrent des aérosols et que la pose d’une digue est impossible, tous les membres de l’équipe soignante réalisant le soin portent un masque FFP-2 (sans valve).

 

5. Prise en charge des patients présentant des symptômes* compatibles avec une infection CoVID-19 suspecte ou diagnostiquée, filière dédiée CMDO-CHUV

* Symptômes d'affection aiguë des voies respiratoires (par ex. toux, maux de gorge, souffle court) avec ou sans fièvre (sensation de fièvre ou douleurs musculaire) et/ou une apparition soudaine d'une anosmie ou d'une agueusie (perte de l’odorat et du goût).

  • Traitements dentaires non urgents : 
    Report des soins après la guérison (48h après la fin des symptômes et au minimum 10 jours après le début des symptômes).
     
  • Traitement dentaires urgents :
    Orientation des patients vers la filière dédiée mise en place au CMDO (Centre de Médecine Dentaire et Orale) du CHUV dès le début de la pandémie.
    Elle vise à limiter le risque de prise en charge de patients Covid-19 dans les cabinets dentaires. Un contact téléphonique au numéro 021.314.47.47 est nécessaire avant d’orienter le patient vers cette consultation spécifique.

    Une prise en charge en cabinet est possible, dans le strict respect des directives AMDCS/SSO (notamment aucun contact et pas de partage de locaux avec d’autres patients, ainsi que la mise en œuvre de précautions additionnelles). 

 

6. Matériel de protection

Respecter les Précautions Standard lors de tout soin :

  • port du masque
  • hygiène des mains
  • port de gants à usage unique
  • port de protection oculaire 

 

Mettre en œuvre des mesures complémentaires lors de réalisation d’actes produisant des aérosols lorsqu’ils ne sont pas réalisés sous digue chez un patient asymptomatique :

  • port du masque FFP2 (sans valve)

 

Mettre en œuvre des mesures additionnelles aerosol  lors de tout soin chez un patient avec symptômes compatibles avec CoVID-19:

  • port du masque FFP2 (sans valve)
  • port de surblouse

 

Dans le contexte actuel, le masque FFP2 peut être conservé durant 8 heures du moment qu'il est conservé à l'abri de la poussière (sachet plastique, enveloppe, etc).

Le masque doit être changé s’il a été souillé. Le port d’une visière permet une protection accrue aux souillures.

Utilisation du masque FFP2, documents de référence :

 

7. Exploitation d’un cabinet dentaire durant la pandémie, références 

 

 


Voir également :

Recommandations générales CoVID-19

 

 

 

Dernière mise à jour le 06/07/2020