Etablissement: 

CoVID-19 - EMS-EPSM-ESE-CAT- Prise en charge pendant la pandémie (plan de continuité)

Recommandations au 07 juin 2021

Dans la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), l’accent est mis sur la protection des personnes vulnérables, car elles présentent un risque accru d’évolutions sévères. Les recommandations suivantes concernent les institutions telles que les homes pour personnes âgées, les établissements médico-sociaux (EMS) et les institutions pour personnes handicapées. Ces recommandations visent à empêcher autant que possible l'entrée du virus dans les institutions concernées et à détecter et contrôler le plus tôt possible toute éventuelle propagation du virus. Pour atteindre ces objectifs, les institutions concernées doivent disposer d’un plan de protection garantissant que le risque de transmission est réduit pour les bénéficiaires, les visiteurs, les clients, les employés et pour les personnes extérieures (par exemple des livreurs ou autres prestataires de services). CURAVIVA et INSOS mettent à disposition un plan modèle pour les institutions.

Les principaux modes de transmission du nouveau coronavirus connus à l’heure actuelle sont :

  • Les contacts étroits et prolongés : c’est-à-dire si l’on se tient à moins de 1,5 mètre de distance d’une personne malade pendant au moins 15 minutes.
  • Les gouttelettes : lorsqu’une personne malade tousse ou éternue, les virus peuvent atteindre directement les muqueuses du nez, de la bouche ou des yeux d’autres personnes.
  • Les mains : des gouttelettes infectieuses peuvent se trouver sur les mains après avoir toussé, éternué ou touché des surfaces contaminées. Elles atteignent ensuite la bouche, le nez ou les yeux lorsqu’on se touche le visage.
  • De ce fait, les mesures de prévention sont fondées sur le respect des règles d'hygiène et de conduite, ainsi que l’isolement des malades.

 

Définition de l’immunité

Résidents supposés immuns :

  • Vaccinés avec 2 doses et 2ème dose administrée il y a >14 jours
  • Vaccinés avec 1 dose après une infection CoVID-19 microbiologiquement documentée
  • Ayant fait une infection CoVID-19 microbiologiquement documentée (test par PCR ou test antigénique) datant de <6 mois
  • Le status d’immun est démontré par la production d’un certificat de vaccination ou le résultat positif d’un test PCR ou antigénique.

Résidents non immuns :

  • Non vaccinés (2 doses)
  • Sans infection CoVID-19 microbiologiquement documentée
  • Ou ayant fait une infection CoVID-19 microbiologiquement documentée depuis plus de 6 mois et non vaccinés

 

Note: le terme générique de bénéficiaire concerne aussi bien les résidents, les internes ou les externes.

➔ Les recommandations édictées ci -dessous émanent de Directive Cantonale : Lire la directive cantonale applicable aux EMS/EPSM, ESE, PPS, atelier, centres de jour, hôpital de jour, CATpsy et CATp PGPA applicable dès le 07 juin 2021.

➔ Ces recommandations reprennent en grande partie les recommandations proposées par l'OFSP le 5 mars et révisées le 31 mars 2021 en tenant compte cependant de certaines particularités cantonales

 Dispositif temporaire d'approvisionnement en tests antigéniques : EMS - Modalités d'utilisation des tests antigéniques rapides chez le personnel soignant symptomatique

➔ Dépistage en série :Consulter CoVID-19 - Stratégie de dépistage en série pour les établissements socio-sanitaires (EMS, ESE, EPSM)

 

Mesures à instaurer afin de limiter le risque de circulation du virus 

1. Mesures générales pour l'institution

Les institutions doivent s’assurer du respect des recommandations en vigueur :

  • Affichage visible des informations : affiche officielle "Comment nous protéger" OFSP (à télécharger ici)
  • Passage obligatoire à l’accueil des visiteurs y compris prestataires externes avant tout contact avec les résidents. 
  • Port d'un masque pour les visiteurs 
  • Mise à disposition de la solution hydro alcoolique à l’accueil
  • Les journées de stage ou d'observation (bénéficiaires ou professionnels) sont possibles, moyennant le port d'un masque, l'hygiène des mains (lavage/désinfection) à chaque fois que cela est nécessaire durant la journée.
  • Le statut positif au CoVID-19 n'exclut pas une admission.Toute institution est en capacité de gérer des situations de personnes positives au CoVID 19. Lors de l'admission d'un résident positif au CoVID 19, mise en place d'un isolement avec des « Mesures AdditionnellesGouttelettes pendant 10 jours au minimum 48 heures sans symptômes.Si un résident souhaite intégrer un établissement qui connaît une situation particulièrement difficile (foyer de cas positifs au CoVID-19 ou manque important de personnel), il peut être provisoirement orienté dans un autre établissement.
  • Un stock de matériel de protection suffisant permettant d’assurer une couverture des besoins durant 3 mois. 
    • masques de protection
    • gants à usage unique
    • solution hydro-alcoolique
    • savon liquide
    • surblouses
    • Lunettes de protection
    • Matériel d’oxygénothérapie
    • Matériel d’aérosol
  • La qualité de filtration des masques en tissu n'étant pas garantie (les masques en tissu ne sont pas considérés comme des dispositifs médicaux), l'unité cantonale HPCi  recommande l'usage exclusif de masques de soins dans les établissements de soins pour 
    • les professionnels,
    • les patients,
    • et les visiteurs.Pour les visiteurs qui arrivent avec un masque de soins, il est recommandé de s'assurer qu'il soit porté depuis moins de 4 heures, si ce n'est pas le cas il faut leur proposer un masque de soins neuf à leur arrivée

 

2. Mesures générales pour le personnel

➔ Consulter la section complète "Mesures pour les professionnels des structures socio-sanitaires" dans la Recommandation générale CoVID-19 

  • Informer le personnel de l'institution sur les symptômes CoVID-19 et sur les mesures à prendre (rester à la maison, recherche CoVID si symptomes compatibles)
  • Rappeler les mesures d'hygiène de base, le respect des Précautions Standard (PS) et les Mesures Additionnelles Gouttelettes (MAG)
  • Rappeler le maintien de la distance de 1,5 mètre dans la mesure du possible entre les membres du personnel et les résidents/bénéficiaires ou les personnes encadrées par exemple durant les activités de groupe, lors des repas, des réunions...
  • Port d'un masque de soins pour tout professionnel ayant des contacts avec les résidents/bénéficiaires, le masque peut être gardé pour une durée de 4 h  (=2 masques par horaire/ professionnel)

 

Personnel vulnérable

  • L'employeur applique l'ensemble des recommandations de l'OFSP concernant les professionnels vulnérables

En particulier, il met en place les mesures suivantes :

  • Éviter d’exposer le personnel vulnérable à des résidents avec une infection CoVID-19
  • Dans la mesure du possible confier à ce professionnel des tâches qui l’exposent le moins possible (respect des distances)
  • Lors des soins rapprochés avec un résident asymptomatique, le port du masque par le résident et le soignant vulnérable, en particulier dans les services hébergeant des résidents CoVID-19

 

Voir les vidéos de mode d'emploi

Vidéo : 5 indications de l'hygiène des mains



 

 

Vidéo : Port du masque de soins et désinfection des mains



 

 

Vidéo : Port de la surblouse



 

Remarque :Retraitement des surblouses jetables : Selon l’expérience de nos collègues du Valais, les surblouses jetables peuvent être retraitées 1x  avec un lavage à 60°. En cette période de pénurie, nous recommandons donc cette mesure qui va permettre d’utiliser 2x la surblouse avec un lavage entre les 2 utilisations. Voir la recommandation du Valais sur les surblouses jetables ici.

 

Autres vidéos à visionner :

vignette_port-masque-elastiques_hpci.jpg  Démonstration détaillée du port du masque de soin à élastiques ou à lanières

 

3. Mesures générales pour les résidents, visiteurs et prestataires, à consulter selon l'établissement :

Pour les EMS

A. Mesures pour les visiteurs (famille)

Elles peuvent être suspendues de manière temporaire en cas de présence d’un foyer d’infection au sein de l’institution. Cette mesure relève des directions, en concertation avec HPCi et le pôle compétent de la Direction de l’accompagnement et de l’hébergement notamment quant à son étendue (unité de vie, étage ou ensemble de la maison) et sa durée. La décision est transmise au pôle compétent de la Direction de l’accompagnement et de l’hébergement, à la cellule de crise régionale/BRIO ainsi que les proches et met en place des moyens de contact alternatifs (téléphone, visio, etc.).

Les mesures impératives sont les suivantes :

  • Informer les familles sur le dispositif institutionnel
  • Obligation de vérifier que le visiteur ne présente pas de symptômes, de renseigner qu’il n’en a pas eu dans trois derniers jours. Si le visiteur présente des critères d'infection CoVID-19 (cf définition), s'il a une infection CoVID-19 confirmée (isolement à domicile) ou s'il est en quarantaine à domicile, il doit reporter sa visite
  • Obligation (avec contrôle) du lavage des mains à l’entrée
  • Obligation du port du masque pendant toute la visite pour tous les visiteurs et le résident s'il est non-immun. Port du masque non-recommandé si <12 ans
  • Pas de limitation du nombre de visiteurs à la fois
  • Libre accès à la chambre du résident s’il est immun. Si le résident est non-immun, visite en chambre avec maintien des mesures (port du masque, distance) sous la responsabilité de la famille. Pour le résident immun, les contacts physiques entre le résident et ses proches sont sous la responsabilité de la famille. En revanche, pour le résident non-immun, il faut Limiter les contacts physiques entre proche et résident au strict nécessaire en respectant les règles d’hygiène
  • Que le résident soit immun ou non, possibilité de repas avec le résident en respectant les règles de restauration (gastrovaud) :
    • table de 4 à l’intérieur et de 6 à l’extérieur
    • respect des mesures de distanciation physique 
    • respect des mesures de traçabilité
    • port de masque lors des déplacements
  • Limitation des contacts des visiteurs au seul résident visité
  • Désinfection systématique des surfaces après chaque visite
  • Interruption de la visite ou interdiction en cas de non-respect des mesures prescrites
  • Visites autorisées mais sous supervision par du personnel de l'établissement chez un résident en isolement, en quarantaine ou en confinement

Les mesures optionnelles relèvent des directions, en consultation avec HPCi si nécessaire, en fonction de leur taille, leurs contraintes architecturales et des spécificités des populations hébergées. Elles sont les suivantes :

  • Possibilité de fixer des règles pour partager un repas
  • Possibilité d’imposer des horaires dédiés en respectant une plage horaire minimum de 5 heures répartie sur la journée (p. ex.9h30 à 11h30 et 13h30 à 16h30).
  • Possibilité d’imposer des visites sur rendez-vous
  • Possibilité de limiter le nombre total de visites quotidiennes (selon la taille ou l’architecture) en privilégiant les proches qui effectuent déjà des visites régulières
  • Report des célébrations intérieures à l’établissement avec des invités externes (anniversaire du résident, etc.)

 

Mesures pour les visites en fin de vie

Une levée ponctuelle des mesures d'isolement et de quarantaine est autorisée par l'Office du médecin cantonal aux visiteurs de l'entourage familial (parents, enfants, conjoints) pour accompagner un patient en fin de vie.

  • Conditions pour les visiteurs en quarantaine chez un résident en fin de vie
    • Les visiteurs en quarantaine doivent venir à l'établissement dans l'idéal en transport privé (port du masque et distanciation physique avec toute autre personne durant le trajet)
    • Accompagnement des visiteurs par du personnel dès leur arrivée
    • Leur faire appliquer toutes les mesures de protection dès leur entrée
    • Autoriser maximum 2 à 3 visiteurs en même temps dans la chambre
    • Les visites en chambres avec contact physique peuvent être autorisées lorsque le résident est en fin de vie
  • Conditions pour les visiteurs en isolement chez un résident en fin de vie
    • Patient/résident en chambre individuelle
    • Visite autorisée uniquement si : infection paucy-symptomatique ou infection symptomatique au décours (pas de fièvre et amélioration de la toux), c'est à dire après 4-6 jours après le début des symptômes.
    • Les visiteurs doivent impérativement venir à l'établissement en transport privé (port du masque et distanciation physique avec toute autre personne durant le trajet)
    • Accompagnement des visiteurs par du personnel dès leur arrivée
    • Leur faire appliquer toutes les mesures de protection dès leur entrée
    • Autoriser maximum 1 à 2 visiteurs en même temps dans la chambre
    • Pas de visites simultanées avec des visiteurs non-CoVID.
    • Les visites en chambres avec contact physique peuvent être autorisées lorsque le résident est en fin de vie.

 

B. Mesures pour les prestataires en activité avec l'établissement (physiothérapeutes, logopédistes, ergothérapeutes, ostéopathes, bénévoles) 

  • Eviter toute visite inutile (sans plus-value pour le résident)
  • Tracer les flux de prestataires externes
  • Appliquer toutes les mesures de protection nécessaires à l’exercice de l’activité énumérées dans le plan de protection du prestataire concerné de services impliquant un contact physique (ex : CoiffureSuisse, psychomotricité Suisse, Physioswiss, Organisation podologie Suisse)
  • Pas de visite dans les institutions pour toute personne avec des critères d’infection à CoVID-19 (fièvre, toux, gênes respiratoires, etc) ou toute personne ayant eu un contact à risque avec un cas CoVID-19 (personne en quarantaine)

 

C. Mesures générales pour les résidents

Activités

  • Eviter les contacts avec les personnes ayant des symptômes respiratoires.
  • Interdire autant que faire se peut la participation à des manifestations publiques.
  • Pour les activités socio-culturelles internes à l’institution (chant, danse, yoga, cours de gym, danse), se référer à la directive cantonale
  • Pour les résidents immuns :
    • Respect des mesures de distanciation physique
    • Pas de port de masque lors de déplacements dans l'EMS ou lors d'activités à l'interne
    • Activités de groupe autorisées pour un groupe de 30 au maximum si la place le permet (résidents et animateurs)
    • Possibilité de sortie en petits groupes (maximum 30 personnes ; résidents et animateurs) pour activités externes
  • Pour les résidents non-immuns :
    • Port du masque
    • Respect des mesures de distanciation physique
    • Activités de groupe autorisées en groupe de 30 au maximum (résidents et animateurs)
    • Sorties externes autorisées uniquement si le groupe est petit et composé majoritairement de résidents immuns

 

Sortie du résident (repas ou séjour en famille)

➔ Consultez les documents de sortie de résident fourni par Heviva (valable pour tous les établissements socio-sanitaire vaudois) :

Télécharger le Règlement et Formulaire
​- Télécharger le Flyer famille

 

Institution avec lieu de restauration ouvert au public

  • Les lieux de restauration sont ouverts et soumis aux mêmes règles que les restaurants publics.

 

 

D. Mesures lors de l'admission de nouveaux résidents

  • Les admissions sont toujours possibles pour les immuns et non-immuns
  • Les admissions de résidents en phase active de CoVID-19 se font exclusivement dans des chambres individuelles, ou chambre doubles déjà occupées par une personne immune, ou en phase active de COVID-19
  • Pour les résidents immuns (>14 jours après la deuxième dose de vaccination ou infection microbiologiquement documentée) :  confinement et chambre individuelle: NON REQUIS
  • Pour les résidents non- immuns (<14 jours après la deuxième dose de vaccination ou absence d’infection microbiologiquement documentée) : confinement et chambre individuelle: REQUIS avec :
    • Test PCR (frottis naso-pharyngé/salivaire) à l'admission
    • Un confinement en chambre durant 7 jours est exigé. Un test est réalisé à l’admission et à J7 (test antigénique). Si le test à J7 est négatif : possibilité de sortir de la chambre en respectant les mesures de protection (port du masque et distanciation physique)
    • L’admission en chambre individuelle est à garder pour une durée totale de 10 jours
    • La vaccination est proposée et réalisée dès que possible le cas échéant

 

 

E. Mesures pour les résidents présentant des symptômes compatibles avec CoVID-19

Le CoVID-19 est suspecté lorsque des personnes présentent des symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (p. ex. toux, maux de gorge, souffle court) et/ou une perte soudaine de l’odorat et/ou du goût  et/ou fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires. Chez les personnes âgées, un CoVID-19 devrait aussi être suspecté lors d’un état confusionnel aigu ou d’une baisse inexpliquée de l’état général.

  • Maintien en chambre en MAG
  • Faire un frottis naso-pharyngé à la recherche CoVID-19 que le résident soit immun ou non. Pour les résidents ayant eu une infection microbiologiquement documentée il y a <3 mois, faire un test antigénique. Pour tous les autres résidents, vaccinés ou non, faire une recherche par PCR

➔ Si le test est négatif :

  •  Chercher un diagnostic alternatif et maintien en chambre jusqu'à 24 heures après disparition des symptômes (pour le détail voir point 6) ou mise en évidence d'un diagnostic alternatif

➔ Si le test est positif :

  • Évaluer l'état clinique et transfert au besoin.
  • Isolement en chambre individuelle si possible et appliquer les MAG par le personnel (port d'un masque de soins type II ou IIR, surblouse et port de protections oculaires et gants si risque de contacts ou de projections de liquides biologiques (pour le détail voir point 6).
  • Informer l'unité cantonale HPCi et le réseau de soins régional et adresser une déclaration à l'office du médecin cantonal (resultats.covid.vd@hin.ch) et à l'OFSP (formulaire de déclaration)

Lors de la découverte d'un résident CoVID-19 , il est important de rechercher l'origine de la contamination et de rechercher d'éventuelle flambée de cas. Étant donné que les personnes pré-symptomatiques ou asymptomatiques (résidents) contribuent largement à la propagation du virus, il convient d’effectuer des tests. Il est possible de réaliser les tests répétitifs (jour 0, jour 3 et jour 7)La répétion de ces tests est de la compétence de l'Unité cantonale HPCi. 

Tableau récapitulatif des mesures

Isolement
  • L’isolement s’applique à un résident avec une infection CoVID-19
  • C’est un isolement en chambre individuelle avec possibilité de cohorter deux résidents CoVID-19 dans une chambre double.
  • La durée de l’isolement est au minimum de 10 jours et 48 heures sans symptomes.
  • Le personnel applique les Mesures Additionnelles Gouttelettes.
  • Le résident doit garder la chambre durant cette période. Si une sortie de chambre est nécessaire, elle doit se faire impérativement sous supervision avec port du masque par le résident, hygiène des mains, accompagnement par un soignant expérimenté et éviter tout contact avec d'autres personnes. Même si la chambre doit être gardée lors d’isolement, les résidents n’y sont pas enfermés. La surveillance de l’état de santé ainsi que du maintien des interactions sociales est de la responsabilité des professionnels de l’institution.
Quarantaine
  • La quarantaine s’applique à un résident non-immun ayant eu un contact étroit avec un résident CoVID-19 (ex. repas ensemble, séjour dans la même chambre, participation au même groupe d'animation sans respect des mesures). 
  • Le résident est en chambre individuelle avec exceptionnellement possibilité de cohorter deux résidents en quarantaine dans une chambre double.
  • La durée de de la quarantaine est de 10 jours (jour du dernier contact=J1).
  • Dès le septième jour de quarantaine, les résidents peuvent se faire tester par test antigénique. Si le résultat du test est négatif, la quarantaine peut être suspendue, après accord avec l’Unité HPCi. Le cas échéant, les résidents doivent toutefois porter un masque et garder une distance d’au moins 1,5 mètre par rapport aux autres personnes à l’extérieur de leur chambre jusqu’à la fin de la durée effective de la quarantaine.
  • Le personnel applique les Précautions Standard.
  • Sur avis médical, la sortie de la chambre peut être envisagée, ceci avec l’accompagnement du personnel soignant et en appliquant strictement les mesures de protection (hygiène des mains, respect des distances et port de masque). La surveillance de l’état de santé ainsi que du maintien des interactions sociales est de la responsabilité des professionnels de l’institution.
Confinement
  • Le confinement s’applique :
    • a) à un résident non-immun nouvellement admis dans l’institution
    • b) à tous les résidents (immuns ou non) lors de la découverte d’un résident CoVID-19 au sein de l’institution avec lequel il n’a pas de contact étroit.
  • Ce confinement se fait :
    • a) en chambre individuelle pour les nouvelles admissions  
    • b) dans les chambres individuelles ou doubles lors de la mise en confinement de tous les résidents de l’institution. 
  • La durée du confinement est variable :
    • a) au maximum 10 jours pour les nouvelles admissions 
    • b) dépend de la programmation de tests de dépistage CoVID-19.
  • Le personnel applique les Précautions Standard.
  • Durant le confinement, pour le bien-être du résident, une sortie de chambre encadrée par les soignants doit être programmée en appliquant strictement les mesures de protection (hygiène des mains, respect des distances et port de masque).
  • Dès le septième jour du confinement, les résidents peuvent se faire tester par test antigénique. Si le résultat du test est négatif, le confinement peut être suspendu, après accord avec l’Unité HPCi. Le cas échéant, les résidents doivent toutefois porter un masque et garder une distance d’au moins 1,5 mètre par rapport aux autres personnes à l’extérieur de leur chambre jusqu’à la fin de la durée effective du confinement.

 

F. Prise en charge détaillée des résidents

➔  Pour la prise en charge sous forme d'algorithme, voir aussi CoVID-19 - Algorithme de prise en charge de résidents en EMS

Résidents CoVID-19 suspects (immuns ou non-immuns)

  • Maintien en chambre de tout résident avec une suspicion d’infection à CoVID-19 jusqu’à évaluation clinique. Il faut relever que l'infection CoVID chez la personne âgée peut se manifester par un état confusionnel aigü ou un changement de l'état clinique sans autre cause évidente. 
  • Mise en place des Mesures Additionnelles Gouttelettes (MAG): surblouse, masque de soins et port de gants si risque de contact avec les liquides biologiques. Port de protections oculaires, lors des soins avec risque de projection de liquides biologiques.  La surblouse peut être réutilisée durant 24h si non souillée et si stockée suspendue à un statif, coté externe vers l'extérieur.
  • Evaluation clinique et recherche CoVID-19 (frottis naso pharyngé) du résident répondant aux critères d’infection à CoVID-19(cf. définition).
  • Si le test CoVID-19 est positif ou en présence d'un test CoVID-19 négatif mais symptomatologie compatible et absence de diagnostic alternatif et contact avec un cas CoVID-19 confirmé, mettre en place un isolement en chambre individuelle 

Résidents CoVID-19 confirmé (dépistage CoVID-19 positif) ou cas probable (clinique compatible)

  • Si le test CoVID-19 est positif ou en présence d'un test CoVID-19 négatif mais symptomatologie compatible et absence de diagnostic alternatif et contact avec un cas CoVID-19 confirmé, mettre en place un isolement en chambre individuelle
  • Isolement en chambre individuelle (bien aérée au moins 4x/j) au minimum 10 jours et 48 heures après l’arrêt des symptômes (ou selon accord avec l'unité HPCi).
  • Il est possible de cohorter dans la même chambre deux résidents CoVID-19. Si cela n'est pas possible et que la situation clinique le permet, et avec l'accord de l'unité cantonale HPCi, maintenir le résident en chambre double et mettre en place un isolement géographique. 
  • Mise en place des Mesures Additionnelles Gouttelettes (MAG): surblouse, masque de soins et port de gants si risque de contact avec les liquides biologiques. Lors de soins avec risque projections de liquide biologiques, port de protection oculaire. La surblouse peut être réutilisée durant 24h si non souillée et si stockée suspendue à un statif, coté externe vers l'extérieur. Dans les chambres doubles avec deux résidents CoVID-19 une surblouse par résident, changement de surblouse pour passer d'un résident à l'autre. les protections oculaires doivent être désinfectées à chaque retrait.
  • La décision de la levée des mesures est basée sur les critères cliniques. NE PAS REFAIRE DE TEST MICROBIOLOGIQUE le frottis naso-pharingé  par PCR peut rester positif plusieurs semaines (mais il s'agit d'empreinte de virus non viable) 
  • Surveillance clinique régulière.
  • Au besoin, oxygénothérapie et physiothérapie respiratoire. 
  • Les cas CoVID 19 microbiologiquement prouvés sont à annoncer au médecin cantonal (resultats.covid.vd@hin.ch) et à renvoyer à covid-19@hin.infreport.ch​ (Formulaire déclaration CoVID-19) en indiquant le nom de l'EMS.
  • Les cas confirmés sont à annoncer du lundi au vendredi via le formulaire Unisanté (du système d'information CoVID=SiCoVID)

➔ Consultez la fiche : Modalités de levée des mesures d’isolement pour les patients CoVID-19 positifs

Résidents contacts (immuns ou non) sans symptômes ayant eu un contact étroit avec un CoVID positif

  • Appliquer les Précautions Standard
  • Mise en quarantaine 10 jours en chambre, sauf si immun. Surveillance (température et signes cliniques) durant 10 jours après le contact (jour du contact=J1).
    • En cas d’apparition de symptômes, faire un test. Si le test CoVID-19 est positif =confirmation d’une infection CoVID-19 : mise en place d'un isolement en chambre pour une durée de 10 jours minimum après début des symptômes et après 48 heures sans symptômes.
    • Si dépistage négatif en cours de quarantaine, maintien de la quarantaine 10 jours.
  • Dès le septième jour de quarantaine, les résidents peuvent se faire tester par test antigénique. Si le résultat du test est négatif, la quarantaine peut être suspendue, après accord avec l’Unité HPCi. Le cas échéant, les résidents doivent toutefois porter un masque et garder une distance d’au moins 1,5 mètre par rapport aux autres personnes à l’extérieur de leur chambre jusqu’à la fin de la durée effective de la quarantaine.
  • En cas d’apparition de symptômes, faire un test. Si le test CoVID-19 est positif =confirmation d’une infection CoVID-19 : mise en place d'un isolement en chambre pour une durée de 10 jours minimum après début des symptômes et après 48 heures sans symptômes.

Autres résidents (immuns ou non) lors de la découverte de 2 cas CoVID-19 dans l'établissement

  • Dépistage du CoVID-19 pour tous les résidents:
    • Pour les résidents avec une infection CoVID-19 microbiologiquement documentée <3 mois: test antigénique
    • Pour toutes les autres résidents, vaccinés ou non: test PCR avec demande de séquençage à indiquer sur le bon (si vacciné, mettre la date du vaccin sur le bon, si infection CoVID-19 >3 mois, mettre la date du diagnostic sur le bon)
  • Si un résident est testé positif, mettre en place un isolement en chambre individuelle ou cohortage. Le périmètre du dépistage est à définir avec l'unité cantonale HPCi.
  • Dans l'attente des résultats du dépistage (environ 24h), suspendre toutes les activités récréatives et instaurer un confinement
  • Appliquer les Précautions Standard
  • Après la résolution d'une flambée (levée de mesures chez tous les résidents CoVID-19), un dépistage épidémiologique (dépistage des résidents asymptomatiques)  pourra à nouveau être demandé en cas de réapparition d'un nouveau cas CoVID-19  survenant au-dela de 2 semaines après la résolution  de la flambée.

Résidents lors d'une nouvelle admission

Pour les résidents immuns  : le confinement et la chambre individuelle ne sont pas requis.

Pour les résidents non- immuns : le confinement et la chambre individuelle sont requis :

  • Appliquer les Précautions Standard
  • Test PCR (frottis naso-pharyngé/salivaire) à l’admission 
  • Un confinement en chambre durant 7 jours est exigé. Un test est réalisé à l’admission et à J7 (antigénique). Si le test à J7 est négatif : possibilité de sortir de la chambre en respectant les mesures de protection (port du masque et distanciation physique) 
  • L’admission en chambre individuelle est à garder pour une durée totale de 10 jours
  • Cette mesure de confinement ne s'applique pas à un résident non-immun au retour en EMS après un séjour en soins aigus pour une autre raison qu'une infection CoVID-19, à l'exception d'un retour après un séjour dans une unité/service en épidémie ou avec présence de nombreux cas CoVID-19.
  • Cette mesure ne s'applique pas lors de transferts d'autres établissements si le résident non-immun séjournait en chambre individuelle depuis >10 jours. Dès lors, le résident peut être admis en chambre double sans mesures de confinement. Si le résident séjournait en chambre commune ou si durée de séjour <10 jours, en fonction de l'épidémiologie locale, un test CoVID-19 avant le transfert peut être demandé pour faciliter le placement du résident.
  • Contrôle 2x/jour des signes cliniques compatibles avec CoVID-19 durant toute la période (Il faut relever que l'infection CoVID-19 chez la personne âgée peut se manifester par un état confusionnel aigu ou un changement de l'état clinique sans autre cause évidente).
  • Si le résident doit sortir de sa chambre durant la période de confinement: sortie sous surveillance de la part du personnel et port du masque par le résident et hygiène des mains.
  • Le passage en chambre double est possible en fin de période de confinement.​
  • La vaccination est proposée et réalisée dès que possible le cas échéant

 

Mesures complémentaires :

  • Si des chaînes de transmission sont difficilement explicables ou lors d'échec du contrôle de l'épidémie (apparition de nouveaux cas), un dépistage du personnel peut être ordonné par l'OMC pour une meilleure adaptation des mesures.

 

Mesures lors de la levée d'isolement CoVID-19 :

  • Pour le résident :
    • Hygiène des mains
    • Respect des distances physiques de 1,5 mètre
    • Port du masque de soins si non-respect de la distance physique et contact
  • Pour l'environnement : Nettoyage de la chambre du résident :
    • Entretien de la chambre du résident à la fin des mesures d’isolement
    • Port de la tenue de protection
    • Aérer la chambre
    • Sortir les déchets en suivant la filière habituelle d’élimination
    • Eliminer les dispositifs médicaux à usage unique
    • Retirer les rideaux (douches, de séparations et de fenêtres)
    • Placer le linge sale (sans le secouer) dans des sacs fermés hermétiquement
    • Laver les textiles à une température >60° ou ajouter un désinfectant pour le lavage des textiles <60°
    • Utiliser les produits détergents et désinfectants usuels 
    • Nettoyer et désinfecter les paravents de séparation de chambre
    • Nettoyer et désinfecter les équipements et les dispositifs médicaux à usage multiple (chaise percées, déambulateur…)
    • Nettoyer et désinfecter la chambre (lit, mobilier médical, mobilier du résident, sanitaires, sols…)
    • Nettoyer et désinfecter les zones fréquemment touchées (vitres, meubles, poignées de portes…)
      NB : éviter l’utilisation d’aspirateur
  • Pour l'environnement si plusieurs résidents avec CoVID-19 :
    • Nettoyage de l'unité de soins
  • À la fin de l’épidémie :
    • Nettoyer à fond l’unité de soins :
    • Nettoyer et désinfecter les équipements et les dispositifs médicaux à usage multiple
    • Nettoyer et désinfecter les surfaces horizontales
    • Nettoyer et désinfecter les zones fréquemment touchées (vitres, meubles, poignées de portes)

Pour le détail de la prise en charge d'un cas CoVID confirmé, se référer à la fiche micro-organisme.

Pour la prise en charge sous forme d'algorithme, voir CoVID-19 - Algorithme de prise en charge de résidents en EMS

Pour les EPSM,  ESE, PPS

A. Mesures pour les visiteurs (famille)

Le principe est que les visites sont autorisées en toutes circonstances, sans restriction, dans le respect des règles d'hygiène de base et de distanciation physique. Elles peuvent être suspendues de manière temporaire en cas de présence d’un foyer d’infection au sein de l’institution. Cette mesure relève des directions, en concertation avec HPCi et le pôle compétent de la Direction de l’accompagnement et de l’hébergement notamment quant à son étendue (unité de vie, étage ou ensemble de la maison) et sa durée. La décision est transmise au pôle compétent de la Direction de l’accompagnement et de l’hébergement, à la cellule de crise régionale/BRIO ainsi que les proches et met en place des moyens de contact alternatifs (téléphone, visio, etc.).

Les mesures impératives sont les suivantes :

  • Informer les familles sur le dispositif institutionnel.
  • Obligation de vérifier que le visiteur ne présente pas de symptômes, de renseigner qu’il n’en a pas eu dans trois derniers jours. Si le visiteur présente des critères d'infection CoVID-19 (cf définition), s'il a une infection CoVID-19 confirmée (isolement à domicile) ou s'il est en quarantaine à domicile, il doit reporter sa visite.
  • Obligation (avec contrôle) du lavage des mains à l’entrée.
  • Obligation du port du masque pendant toute la visite pour tous les visiteurs et le résident s'il est non-immun. Port du masque non-recommandé si <12 ans.
  • Pas de limitation du nombre de visiteurs à la fois.
  • Libre accès à la chambre du résident s’il est immun. Si le résident est non-immun, visite en chambre avec maintien des mesures (port du masque, distance) sous la responsabilité de la famille. Pour le résident immun, les contacts physiques entre le résident et ses proches sont sous la responsabilité de la famille. En revanche, pour le résident non-immun, il faut Limiter les contacts physiques entre proche et résident au strict nécessaire en respectant les règles d’hygiène
  • Que le résident soit immun ou non, possibilité de repas avec le résident en respectant les règles de restauration (gastrovaud) :
    • table de 4 à l’intérieur et de 6 à l’extérieur
    • respect des mesures de distanciation physique 
    • respect des mesures de traçabilité
    • port de masque lors des déplacements
  • Limitation des contacts des visiteurs au seul résident visité.
  • Désinfection systématique des surfaces après chaque visite.
  • Interruption de la visite ou interdiction en cas de non-respect des mesures prescrites.
  • Visites autorisées mais sous supervision par du personnel de l'établissement chez un résident en isolement, en quarantaine ou en confinement.

Les mesures optionnelles relèvent des directions, en consultation avec HPCi si nécessaire, en fonction de leur taille, leurs contraintes architecturales et des spécificités des populations hébergées. Elles sont les suivantes:
Chaque direction complète ces mesures par des dispositions optionnelles qui tiennent compte des éléments suivants :

  • Possibilité d’accueillir plus de visiteurs jusqu’à un maximum à fixer
  • Possibilité de fixer des règles pour partager un repas avec ses visites
  • Possibilité de fixer des horaires dédiés pour les visites
  • Possibilité d’imposer des visites sur rendez-vous

 

Mesures pour les visites en fin de vie

Une levée ponctuelle des mesures d'isolement et de quarantaine est autorisée par l'Office du médecin cantonal aux visiteurs de l'entourage familial (parents, enfants, conjoints) pour accompagner un patient en fin de vie.

  • Conditions pour les visiteurs en quarantaine chez un résident en fin de vie
    • Les visiteurs en quarantaine doivent venir à l'établissement dans l'idéal en transport privé (port du masque et distanciation physique avec toute autre personne durant le trajet)
    • Accompagnement des visiteurs par du personnel dès leur arrivée
    • Leur faire appliquer toutes les mesures de protection dès leur entrée
    • Autoriser maximum 2 à 3 visiteurs en même temps dans la chambre
    • Les visites en chambres avec contact physique peuvent être autorisées lorsque le résident est en fin de vie. 
  • Conditions pour les visiteurs en isolement chez un résident en fin de vie
    • Patient/résident en chambre individuelle
    • Visite autorisée uniquement si : infection paucy-symptomatique ou infection symptomatique au décours (pas de fièvre et amélioration de la toux), c'est à dire après 4-6 jours après le début des symptômes.
    • Les visiteurs doivent impérativement venir à l'établissement en transport privé (port du masque et distanciation physique avec toute autre personne durant le trajet)
    • Accompagnement des visiteurs par du personnel dès leur arrivée
    • Leur faire appliquer toutes les mesures de protection dès leur entrée
    • Autoriser maximum 1 à 2 visiteurs en même temps dans la chambre
    • Pas de visites simultanées avec des visiteurs non-CoVID.
    • Les visites en chambres avec contact physique peuvent être autorisées lorsque le résident est en fin de vie. 

 

B. Mesures pour les prestataires en activité avec l'établissement (physiothérapeutes, logopédistes, ergothérapeutes, ostéopathes, bénévoles) 

  • Eviter toute visite inutile (sans plus-value pour le résident)
  • Tracer les flux de prestataires externes
  • Appliquer toutes les mesures de protection nécessaires à l’exercice de l’activité énumérées dans le plan de protection du prestataire concerné de services impliquant un contact physique (ex : CoiffureSuisse, psychomotricité Suisse, Physioswiss, Organisation podologie Suisse)
  • Pas de visite dans les institutions pour toute personne avec des critères d’infection à CoVID-19 (fièvre, toux, gênes respiratoires, etc) ou toute personne ayant eu un contact à risque avec un cas CoVID-19 (personne en quarantaine)

 

C. Mesures générales pour les résidents

Activités

  • Eviter les contacts avec les personnes ayant des symptômes respiratoires.
  • Interdire autant que faire se peut la participation à des manifestations publiques.
  • Pour les activités socio-culturelles internes à l’institution (chant, danse, yoga, cours de gym, danse), se référer à la directive cantonale
  • Pour les résidents immuns :
    • Respect des mesures de distanciation physique
    • Pas de port de masque lors de déplacements dans l'ESE/EPSM ou lors d'activités à l'interne
    • Activités de groupe autorisées pour un groupe de 30 au maximum si la place le permet (résidents et animateurs)
    • Possibilité de sortie en petits groupes (maximum 30 personnes ; résidents et animateurs) pour activités externes
  • Pour les résidents non-immuns :
    • Port du masque lorsque la distanciation physique ne peut être respectée ou lors des activités collectives; le port du masque peut être discuté en fonction de la vulnérabilité du résident
    • Respect des mesures de distanciation physique
    • Activités de groupe autorisées en groupe de 30 au maximum (résidents et animateurs)
    • Sorties externes autorisées uniquement si le groupe est petit et composé majoritairement de résidents immuns

 

Sortie du résident (repas ou séjour en famille)

  • La règle est un retour à la vie normale avec autorisation des sorties avec des modalités adaptées en fonction du statut immunitaire.
  • Les sorties pour des repas ou des séjours dans les familles sont autorisées pour tous les résidents. Un contrôle des signes clinique et la documentation du questionnaire familial sont requis pour les résidents non-immuns uniquement. Aucun confinement ne sera requis au retour. Les résidents non-immuns devront subir un test antigénique à J3 et J7 après le retour à l’établissement. De plus, la direction de l’établissement s’assure que le résident non-immun ne partage ni chambre ni repas avec d’autres résidents non immuns.

➔ Consultez les documents de sortie de résident fourni par Heviva (valable pour tous les établissements socio-sanitaire vaudois) :

Télécharger le Règlement et Formulaire
​- Télécharger le Flyer famille

 

Institution avec lieu de restauration ouvert au public

  • Les lieux de restauration sont ouverts et soumis aux mêmes règles que les restaurants publics.

 

 

D. Mesures lors de l'admission de nouveaux résidents en ESE/EPSM

  • Les admissions sont toujours possibles pour les immuns et non-immuns
  • Les admissions de résidents en phase active de CoVID-19 se font exclusivement dans des chambres individuelles, ou chambre doubles déjà occupées par une personne immune, ou en phase active de COVID-19
  • Pour les résidents immuns :  confinement et chambre individuelle: NON REQUIS
  • Pour les résidents non- immuns : confinement et chambre individuelle: NON REQUIS avec :
    • Un test est réalisé à J3 et à J7 (test antigénique). Si le test à J7 est négatif : possibilité de sortir de la chambre en respectant les mesures de protection (port du masque et distanciation physique)
    • Contrôle des signes cliniques pendant 7 jours
    • Après 10 jours, le port du masque peut être abandonné.
    • La vaccination est proposée et réalisée dès que possible le cas échéant

 

E. Mesures pour les résidents présentant des symptômes compatibles avec CoVID-19

Le COVID-19 est suspecté lorsque des personnes présentent des symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (p. ex. toux, maux de gorge, souffle court) et/ou une perte soudaine de l’odorat et/ou du goût et/ou fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires. 

  • Maintien en chambre en MAG
  • Faire un frottis naso-pharyngé à la recherche CoVID-19 que le résident soit immun ou non. Pour les résidents ayant eu une infection microbiologiquement documentée il y a <3 mois, faire un test antigénique. Pour tous les autres résidents, vaccinés ou non, faire une recherche par PCR

➔ Si le test est négatif :

  •  Chercher un diagnostic alternatif et maintien en chambre jusqu'à 24 heures après disparition des symptômes (pour le détail voir point 6)

➔ Si le test est positif :

  • Évaluer l'état clinique et transfert au besoin.
  • Isolement en chambre individuelle si possible et appliquer les MAG par le personnel (port d'un masque de soins type II ou IIR, surblouse et port protections oculaires et gants si risque de contacts ou de projections de liquides biologiques (pour le détail voir point 6).
  • informer l'unité cantonale HPCi et le réseau de soins régional et adresser une déclaration à l'office du médecin cantonal (resultats.covid.vd@hin.ch) et à l'OFSP (formulaire de déclaration)

Lors de la découverte d'un résident CoVID-19 , il est important de rechercher l'origine de la contamination et de rechercher d'éventuelle flambée de cas. Étant donné que les personnes pré-symptomatiques ou asymptomatiques (résidents) contribuent largement à la propagation du virus, il convient d’effectuer des tests. Il est possible de réaliser les tests répétitifs (jour 0, jour 3 et jour 7)La répétion de ces tests est de la compétence de l'Unité cantonale HPCi. 

Tableau récapitulatif des mesures

Isolement
  • L’isolement s’applique à un résident avec une infection CoVID-19
  • C’est un isolement en chambre individuelle avec possibilité de cohorter deux résidents CoVID-19 dans une chambre double.
  • La durée de l’isolement est au minimum de 10 jours.
  • Le personnel applique les Mesures Additionnelles Gouttelettes.
  • Le résident doit garder la chambre durant cette période. Si une sortie de chambre est nécessaire, elle doit se faire impérativement sous supervision avec port du masque par le résident, hygiène des mains, accompagnement par un soignant expérimenté et éviter tout contact avec d'autres personnes. Même si la chambre doit être gardée lors d’isolement, les résidents n’y sont pas enfermés. La surveillance de l’état de santé ainsi que du maintien des interactions sociales est de la responsabilité des professionnels de l’institution.
Quarantaine
  • La quarantaine s’applique à un résident non-immun ayant eu un contact étroit avec un résident CoVID-19 (ex. repas ensemble, séjour dans la même chambre, participation au même groupe d'animation sans respect des mesures). 
  • Le résident est en chambre individuelle avec exceptionnellement possibilité de cohorter deux résidents en quarantaine dans une chambre double.
  • La durée de de la quarantaine est de 10 jours (jour du dernier contact=J1).
  • Dès le septième jour de quarantaine, les résidents peuvent se faire tester par test antigénique. Si le résultat du test est négatif, la quarantaine peut être suspendue, après accord avec l’Unité HPCi. Le cas échéant, les résidents doivent toutefois porter un masque et garder une distance d’au moins 1,5 mètre par rapport aux autres personnes à l’extérieur de leur chambre jusqu’à la fin de la durée effective de la quarantaine.
  • Le personnel applique les Précautions Standard.
  • Sur avis médical, la sortie de la chambre peut être envisagée, ceci avec l’accompagnement du personnel soignant et en appliquant strictement les mesures de protection (hygiène des mains, respect des distances et port de masque).
Confinement
  • Le confinement s’applique  :
    • a) à un résident non-immun nouvellement admis dans l’institution
    • b) à tous les résidents (immuns ou non) lors de la découverte d’un résident CoVID-19 au sein de l’institution avec lequel il n’a pas de contact étroit.
  • Ce confinement se fait :
    • a) en chambre individuelle pour les nouvelles admissions  
    • b) dans les chambres individuelles ou doubles lors de la mise en confinement de tous les résidents de l’institution. 
  • La durée du confinement est variable :
    • a) au maximum 10 jours pour les nouvelles admissions 
    • b) dépend de la programmation de tests de dépistage CoVID-19.
  • Le personnel applique les Précautions Standard.
  • Durant le confinement, pour le bien-être du résident, une sortie de chambre encadrée par les soignants doit être programmée en appliquant strictement les mesures de protection (hygiène des mains, respect des distances et port de masque).
  • Dès le septième jour de confinement, les résidents peuvent se faire tester par test antigénique. Si le résultat du test est négatif, le confinement peut être suspendu, après accord avec l’Unité HPCi. Le cas échéant, les résidents doivent toutefois porter un masque et garder une distance d’au moins 1,5 mètre par rapport aux autres personnes à l’extérieur de leur chambre jusqu’à la fin de la durée effective du confinement.

 

F. Prise en charge détaillée des résidents

➔  Pour la prise en charge sous forme d'algorithme, voir aussi CoVID-19 - Algorithme de prise en charge de résidents en EMS

Résidents CoVID-19 suspects (immuns ou non-immuns)

  • Maintien en chambre de tout résident avec une suspicion d’infection à CoVID-19 jusqu’à évaluation clinique. Il faut relever que l'infection CoVID-19 chez la personne âgée peut se manifester par un état confusionnel aigü ou un changement de l'état clinique sans autre cause évidente. 
  • Mise en place des Mesures Additionnelles Gouttelettes (MAG): surblouse, masque de soins et port de gants si risque de contact avec les liquides biologiques. Port de protections oculaires, lors des soins avec risque de projection de liquides biologiques. La surblouse peut être réutilisée durant 24h si non souillée et si stockée suspendue à un statif, coté externe vers l'extérieur.
  • Evaluation clinique et recherche CoVID-19 (frottis naso pharyngé) du résident répondant aux critères d’infection à CoVID-19  (cf. définition mise à jour).

Prise en charge des résidents CoVID-19 confirmé (dépistage CoVID-19 positif) ou cas probable (clinique compatible)

 

  • Si le test CoVID-19 est positif ou en présence d'un test CoVID-19 négatif mais symptomatologie compatible et absence de diagnostic alternatif et contact avec un cas CoVID-19 confirmé, mettre en place un isolement en chambre individuelle
  • Isolement en chambre individuelle (bien aérée au moins 4x/j) au minimum 10 jours et 48 heures après l’arrêt des symptômes (ou selon accord avec l'unité HPCi).
  • Il est possible de cohorter dans la même chambre deux résidents CoVID-19. Si cela n'est pas possible et que la situation clinique le permet, et avec l'accord de l'unité cantonale HPCi, maintenir le résident en chambre double et mettre en place un isolement géographique. 
  • Mise en place des Mesures Additionnelles Gouttelettes (MAG): surblouse, masque de soins et port de gants si risque de contact avec les liquides biologiques. Lors de soins avec risque projections de liquide biologiques, port de protection oculaire. La surblouse peut être réutilisée durant 24h si non souillée et si stockée suspendue à un statif, coté externe vers l'extérieur. Dans les chambres doubles avec deux résidents CoVID-19 une surblouse par résident, changement de surblouse pour passer d'un résident à l'autre. les protection oculaires doivent être désinfectées à chaque retrait.
  • La décision de la levée des mesures est basée sur les critères cliniques. NE PAS REFAIRE DE TEST MICROBIOLOGIQUE;  le frottis naso-pharingé  par PCR peut rester positif plusieurs semaines (mais il s'agit d'empreinte de virus non viable) 
  • Surveillance clinique régulière.
  • Au besoin, oxygénothérapie et physiothérapie respiratoire. 
  • Les cas CoVID 19 microbiologiquement prouvés sont à annoncer au médecin cantonal (resultats.covid.vd@hin.ch) et à renvoyer à covid-19@hin.infreport.ch​ (Formulaire déclaration CoVID-19) en indiquant le nom de l'EMS.
  • Les cas confirmés sont à annoncer du lundi au vendredi via le formulaire Unisanté (du système d'information CoVID=SiCoVID)

➔ Consultez la fiche : Modalités de levée des mesures d’isolement pour les patients CoVID-19 positifs

Résidents contacts (immuns ou non) sans symptômes ayant eu un contact étroit avec un CoVID positif

  • Appliquer les Précautions Standard
  • Mise en quarantaine 10 jours en chambre, sauf si immun. Surveillance (température et signes cliniques) durant 10 jours après le contact (jour du contact=J1).
    • En cas d’apparition de symptômes, faire un test. Si le test CoVID-19 est positif =confirmation d’une infection CoVID-19 : mise en place d'un isolement en chambre pour une durée de 10 jours minimum après début des symptômes et après 48 heures sans symptômes.
    • Si dépistage négatif en cours de quarantaine, maintien de la quarantaine 10 jours.
  • Dès le septième jour de quarantaine, les résidents peuvent se faire tester par test antigénique. Si le résultat du test est négatif, la quarantaine peut être suspendue, après accord avec l’Unité HPCi. Le cas échéant, les résidents doivent toutefois porter un masque et garder une distance d’au moins 1,5 mètre par rapport aux autres personnes à l’extérieur de leur chambre jusqu’à la fin de la durée effective de la quarantaine.
  • En cas d’apparition de symptômes, faire un test. Si le test CoVID-19 est positif =confirmation d’une infection CoVID-19 : mise en place d'un isolement en chambre pour une durée de 10 jours minimum après début des symptômes et après 48 heures sans symptômes.

Autres résidents (immuns ou non) lors de la découverte de 2 cas CoVID-19 dans l'établissement

  • Dépistage du CoVID-19 pour tous les résidents:
    • Pour les résidents avec une infection CoVID-19 microbiologiquement documentée <3 mois: test antigénique
    • Pour toutes les autres résidents, vaccinés ou non: test PCR avec demande de séquençage à indiquer sur le bon (si vacciné, mettre la date du vaccin sur le bon, si infection CoVID-19 >3 mois, mettre la date du diagnostic sur le bon)
  • Si un résident est testé positif, mettre en place un isolement en chambre individuelle ou cohortage. Le périmètre du dépistage est à définir avec l'unité cantonale HPCi.
  • Dans l'attente des résultats du dépistage (environ 24h), suspendre toutes les activités récréatives et instaurer un confinement
  • Appliquer les Précautions Standard
  • Après la résolution d'une flambée (levée de mesures chez tous les résidents CoVID-19), un dépistage épidémiologique (dépistage des résidents asymptomatiques)  pourra à nouveau être demandé en cas de réapparition d'un nouveau cas CoVID-19  survenant au-dela de 2 semaines après la résolution  de la flambée.

Résident lors d'une nouvelle admission

Pour les résidents immuns et non-immuns : le confinement et la chambre individuelle ne sont pas requis.

  • Appliquer les Précautions Standard
  • Un test est réalisé à J3 et à J7 (antigénique) si le résident est non-immun. Si le test à J7 est négatif : possibilité de sortir de la chambre en respectant les mesures de protection (port du masque et distanciation physique) 
  • Après 10 jours, le port du masque peut être abandonné
  • Contrôle 2x/jour des signes cliniques compatibles avec CoVID-19 durant 7 jours pour les résidents non-immuns (Il faut relever que l'infection CoVID-19 chez la personne âgée peut se manifester par un état confusionnel aigu ou un changement de l'état clinique sans autre cause évidente).

 

Mesures complémentaires :

  • Si des chaînes de transmission sont difficilement explicables ou lors d'échec du contrôle de l'épidémie (apparition de nouveaux cas), un dépistage du personnel peut être ordonné par l'OMC pour une meilleure adaptation des mesures.

Mesures lors de la levée d'isolement CoVID-19 :

  • Pour le résident :
    • Hygiène des mains
    • Respect des distances physiques de 1,5 mètre
    • Port du masque de soins si non-respect de la distance physique et contact
  • Pour l'environnement : Nettoyage de la chambre du résident :
    • Entretien de la chambre du résident à la fin des mesures d’isolement
    • Port de la tenue de protection
    • Aérer la chambre
    • Sortir les déchets en suivant la filière habituelle d’élimination
    • Eliminer les dispositifs médicaux à usage unique
    • Retirer les rideaux (douches, de séparations et de fenêtres)
    • Placer le linge sale (sans le secouer) dans des sacs fermés hermétiquement
    • Laver les textiles à une température >60° ou ajouter un désinfectant pour le lavage des textiles <60°
    • Utiliser les produits détergents et désinfectants usuels 
    • Nettoyer et désinfecter les paravents de séparation de chambre
    • Nettoyer et désinfecter les équipements et les dispositifs médicaux à usage multiple (chaise percées, déambulateur…)
    • Nettoyer et désinfecter la chambre (lit, mobilier médical, mobilier du résident, sanitaires, sols…)
    • Nettoyer et désinfecter les zones fréquemment touchées (vitres, meubles, poignées de portes…) 
      NB : éviter l’utilisation d’aspirateur
  • Pour l'environnement si plusieurs résidents avec CoVID-19 : 
    • Nettoyage de l'unité de soins
  • À la fin de l’épidémie :
    • Nettoyer à fond l’unité de soins :
    • Nettoyer et désinfecter les équipements et les dispositifs médicaux à usage multiple
    • Nettoyer et désinfecter les surfaces horizontales
    • Nettoyer et désinfecter les zones fréquemment touchées (vitres, meubles, poignées de portes)

Pour le détail de la prise en charge d'un cas CoVID confirmé, se référer à la fiche micro-organisme.

Pour la prise en charge sous forme d'algorithme, voir CoVID-19 - Algorithme de prise en charge de résidents en EMS

Pour les CAT psy et CATp PGPA, ateliers, centres de jour, hôpital de jour

Ce chapitre comprend les prestations de jour assurées dans le cadre d’un atelier, d’un centre de jour ou d’un CAT psy accueillant tant des bénéficiaires hébergés en établissement que des personnes à domicile. Il est entendu que les ateliers internes à un établissement et accueillant uniquement les bénéficiaires de ce dernier poursuivent leurs prestations en respectant les normes édictées.

 

A. Mesures pour les visiteurs (famille, stagiaire)

  • Informer les familles/stagiaires sur le dispositif institutionnel
  • Renforcer les mesures d'hygiène et les mesures de protection (port du masque par les visiteurs)

 

B. Mesures pour les prestataires en activité au CAT (enseignants, ergothérapeutes, assistants socio-éducatifs, bénévoles) 

  • Appliquer toutes les mesures de protection 
  • Pas de visite au CAT pour toute personne avec des critères d’infection à CoVID-19 (fièvre, toux, gêne respiratoire, etc) ou toute personne ayant eu un contact à risque avec un cas CoVID-19 (personne en quarantaine)

 

C. Mesures pour les personnes​ fréquentant les CAT

  • Respect du plan de protection de l’atelier/CAT
  • Activité de groupe: au maximum 30 personnes/groupe
  • Renforcer les mesures pour le respect des règles d’hygiène.
  • L'ensemble des activités, pauses et repas compris, est organisé de manière à respecter les règles d’hygiène et de conduite en vigueur.
  • Lors d'activités socio-culturelles avec une mixité de population (résidents/bénéficiaires externes occasionnels) : port du masque par tous les participants
  • Lors d'activité avec des places fixes, le port du masque est requis si les règles de distance (1,5 mètres) ne peuvent pas être  strictement respectées
  • Les flux de circulation sont clairement indiqués et respectent les règles de distance.
  • Les arrivées, les départs et les repas doivent être échelonnés afin d’éviter les heures d’affluence.
  • Les travailleurs vulnérables des ateliers doivent présenter un certificat médical de vulnérabilité à la Direction. Celle-ci met en place les mesures de protections nécessaires. En cas d’impossibilité, des activités à domicile ou d’autres
    solutions doivent être envisagées.

 

D. En cas de symptômes de CoVID-19

  • Isoler le bénéficiaire sans attendre et appliquer strictement les règles d’hygène et de conduite en vigueur.
  • Informer l’établissement résidentiel/domicile.
  • Organiser le déplacement du bénéficiaire de manière sécuritaire que ce soit vers le médecin ou au domicile.

4. Prise en charge thérapeutique des cas CoVID-19

 

Gestion des symptômes respiratoires CoVID-19 et vidéo sur la sédation palliative ciblée sur la détresse respiratoire

La documentation relative à l’évaluation de la dyspnée et à la sédation palliative dans les EMS a été mise à jour. 

Version N°2  des protocoles et des fiches techniques : Voir ici

  • Les changements principaux, mais non exhaustifs, des protocoles portent sur l'indication et la voie d'administration à privilégier pour l'administration de bronchodilatateurs;
  • Les changements principaux, mais non exhaustifs, des fiches techniques sont explicités en notes de bas de page sur les documents concernés.
  • Vidéo de formation "Prise en charge des patients atteints de COVID-19" sous l'onglet "Formation Unisanté" : voir la vidéo
  • Onglet "Directives anticipées" sous lequel sont à votre disposition deux documents, à savoir "Guide d'entretien destiné aux professionnels de la santé" et "Directives anticipées durant la pandémie de Covid-19" : Voir ici

 

Prise en charge lors d'utilisation de thérapies respiratoires

➔ Voir la thérapie respiratoire

5. Déclarations CoVID-19 mises à jour le 17 mai 2021

Les médecins des EMS déclarent :

  • À l’Office du Médecin Cantonal  quotidiennement par email à : resultats.covid.vd@hin.ch et à l'OFSP via formulaire

    • les résultats cliniques des résidents dans les EMS, autres établissements de soins (institution pour personnes avec un handicap) (Formulaire déclaration CoVID-19)
      • confirmé par analyse de biologie moléculaire (p. ex. PCR) ou par test rapide antigénique (pour les tests rapides, exclusivement dans le cadre de tests diagnostiques axés sur les symptômes et les cas) ​
    • les résultats cliniques de toutes les personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin anti-COVID et avec COVID-19 confirmé (par analyse de biologie moléculaire (p. ex. PCR) ou test rapide antigénique (pour les tests rapides, exclusivement dans le cadre de tests diagnostiques axés sur les symptômes et les cas), un test immédiat par PCR est fortement recommandé
    • les résultats cliniques des personnes décédées avec (Formulaire déclaration Décès):
      • CoVID-19 confirmé en laboratoire par PCR
      • critères cliniques et épidémiologiques
      • critères cliniques et  imagerie par CT-scan compatible avec CoVID-19

 

L'établissement déclare (direction des soins) :

  • Via PHMS  (fichier à compléter par l'EMS (personne dédiée) 

    • Nombre de nouveaux cas
    • Nombre total de cas
    • Nombre total de cas bénéficiant de soins aigus (oxygénothérapie p.ex)
    • Nombre de nouveau décès
  • À l’unité HPCi Vaud par email à Laetitia.Qalla-Widmer@chuv.ch :

    • Annonce de flambées de cas CoVID-19 (données nominatives des cas positifs et suspects : nom et date de naissance)

Attention : il est important d'indiquer le nom de l'EMS sur les formulaires.

 

6. Déclaration des décès

Les médecins déclarent tout décès CoVID-19 positif ou suspect en renvoyant formulaire rempli (Formulaire de Déclaration de résultats cliniques suite au Décès CoVID-19) au médecin cantonal (resultats.covid.vd@hin.ch).

Pour la prise en charge par les pompes funèbres voir la recommandation de prise en charge de la personne décédée

 


Voir également :

Recommandations générales CoVID-19

CoVID-19 - Stratégie de dépistage en série les établissements socio-sanitaires (EMS, ESE, EPSM)

CoVID-19 - Algorithme de prise en charge de résidents en EMS

- EMS - Modalités d'utilisation des tests antigéniques chez le personnel soignant symptomatique

- DSAS : Directive cantonale applicable aux EMS/EPSM, ESE, PPS, atelier, centres de jour, hôpital de jour, CATpsy et CATp PGPA applicable dès le 07 juin 2021.

 

 

 

Dernière mise à jour le 17/06/2021