CoVID-19 - Hôpital - Prise en charge pendant la pandémie (plan de continuité)

Prise en charge au 27 août 2021

1. Secteurs ambulatoires

Maintien de l'activité des secteurs ambulatoires des établissements.
Ces secteurs devront avoir deux filières dédiées : Une pour les patients symptomatiques du CoVID-19 et une pour les patients asymptomatiques. Il faudra éviter des croisements entre les patients symptomatiques et asymptomatiques dans toutes les zones du secteur ambulatoire.
Ces deux filières seront valables dès la salle d’attente où les patients devront être séparés de manière distinctes (par : exemple plage horaire CoVID-19 et plage horaire non CoVID-19).

› Organisation :

  • Mettre à disposition de la solution hydro-alcoolique à l’entrée des consultations
  • Mettre à disposition des masques de soins
  • Prévoir des temps de consultation suffisants pour éviter d’attendre trop longtemps en salle d’attente
  • Salle d’attente avec du mobilier facilement nettoyable
  • Distanciation entre les sièges
  • Enlever tout le mobilier superflu
  • Pas de journaux
  • Nettoyage (détergent/désinfectant) de la salle d’attente au moins 2x/jour
  • Après chaque consultation, désinfection de l’environnement direct du patient

 

2. Secteurs d’hospitalisation

Il faut maintenir dans les services d’hospitalisation des secteurs CoVID-19 et non CoVID-19.

›​ Organisation :

  • Mise en place de barrières architecturales (amovibles) permettant de délimiter les zones CoVID-19 et non CoVID-19
  • Cohortage des patients CoVID-19 dans les zones dédiées
  • Cohortage du personnel
  • Filières dédiées pour matériel

Pour le détail se référer à à la recommandation  prise en charge patient CoVID-19

3. Prise en charge du personnel

Dépistage répété des collaborateurs non-immuns

 

Dépistage des collaborateurs en cas de flambée de cas nosocomiaux dans un service (sur avis HPCI interne à l'établissement)

  • Ces dépistages se font par  par PCR (test salivaire) poolé (au minimum 4 tests) et les coûts sont pris en charge par la Confédération (à facturer au canton ou à la caisse maladie du collaborateur) selon les modalités décrites dans l’ordonnance 3 COVID-19. Pour la facturation au canton, compléter le formulaire Formulaire de facturation ( mot de passe dans l’onglet « instructions DGS ») à adresser au canton de vaud à l'adresse suivante: facturation.covid@vd.ch.. Dans de rares exceptions, avec l'accord des responsables HPCI de l'institution,  ce dépistage peut se faire par test ,ntigénique (frottis naso-pharyngé).

4. Prise en charge des patients

  • Dépister les patients à l’admission, à l’exception des patients asymptomatiques totalement vaccinés  et des patients asymptomatiques avec une infection à la CoVID-19 microbiologiquement documentée ≤ 6 mois. Ce dépistage peut être abandonné si l'incidence moyenne des 14 derniers jours  dans le canton est inférieure à 60/100'000 habitants.

    Pour les établissements qui procèdent à un dépistage systématique CoVID-19 des patients à l'admission, des mesures additionnelles gouttelettes (MAG) doivent être appliquées dans l'attente du résultat du test.

  • En cas de décision d’une hospitalisation lors d’une consultation ambulatoire à l’hôpital/clinique, dépister le patient soit sur le lieu de la consultation soit dans l’unité d’hospitalisation
  • Les coûts de ces tests réalisés sur les patients effectuant un séjour hospitalier sont inclus dans les forfaits par cas et ne sont pas pris en charge par la Confédération.
  • En cas de découverte d'une infection CoVID-19 en cours de séjour, prévoir un dépistage des vosins quelque soit leur statut immun (vacciné ou non vaccinée) par un test PCR

 

Voir : Swissnoso - Asymptomatic patients screening (eng)

 

Indication à l’utilisation des tests de détection antigénique rapides (RADT)

Dans le cadre de sa stratégie de détection du CoVID-19, l'OFSP propose, en plus des tests par PCR, l'utilisation des tests de détection antigénique rapides (RADT) dans les soins ambulatoires et pour le traçage des contacts. Dans les hôpitaux de soins aigus, la PCR reste la méthode de référence pour confirmer l’infection COVID-19 mais son accès rapide peut être limité. Dès lors, lorsque l'accès rapide aux tests par PCR est limité, les RADT peuvent faciliter le processus décisionnel sur la prise en charge des patients et l'isolement des professionnels de santé symptomatiques. Les cliniciens qui envisagent d'utiliser les RADT doivent être conscients de leur sensibilité et spécificité limitées par rapport à la PCR et de la manière dont la probabilité pré-test influence l'interprétation du résultat, avec le risque que des infections par CoVID-19 ne soient pas détectées.

Voir : Swissnoso - Algorithme d'aide à la décision pour le diagnostic des infections COVID-19 dans les hôpitaux de soins aigus

 

Prise en charge des patients CoVID -19

Se référer à la fiche : Service d'hospitalisation de patients CoVID-19


Pour les détails de la prise en charge, consultez la fiche Microorganisme CoVID-19

5. Prise en charge des visiteurs

  • Les visites dans les institutions sont autorisées sans certificat COVID-19 avec respect du port du masque, de l’hygiène des mains et des distances à l’exception de certains secteurs à risque. 

  • Le certificat COVID est obligatoire pour les visiteurs se rendant auprès de patients immunocompromis   hébergés dans les services d’oncologie, les soins intensifs et les services de transplantés. Les services ambulatoires ne sont pas concernés.

  • Le certificat COVID est requis pour les visiteurs dans la majorité des hôpitaux vaudois. Certains petits établissements avec plusieurs missions (soins aigus/hébergement) renoncent à mettre en place un certificat pour les visiteurs.

6. Mesures de prévention

Respect de l’hygiène des mains et du port du masque. Les mêmes mesures de protection que pour le personnel sont requises pour les visiteurs.

La qualité de filtration des masques en tissu n'étant pas garantie (les masques en tissu ne sont pas considérés comme des dispositifs médicaux), l'unité cantonale HPCi recommande l'usage exclusif de masques de soins dans les établissements de soins pour

  • les professionnels,
  • les patients,
  • et les visiteurs.(Pour les visiteurs qui arrivent avec un masque de soins, il est recommandé de s'assurer qu'il soit porté depuis moins de 4 heures, si ce n'est pas le cas il faut leur proposer un masque de soins neuf à leur arrivée)

7. Mesures pour les visites en fin de vie

 Une levée ponctuelle des mesures d'isolement et de quarantaine est autorisée aux visiteurs de l'entourage familiale (parents, enfants, conjoints) pour accompagner un patient en fin de vie.

a. Conditions pour les visiteurs en quarantaine chez un patient/résident en fin de vie

  • Les visiteurs en quarantaine doivent venir à l'établissement dans l'idéal en transport privé (port du masque et distanciation physique avec toute autre personne durant le trajet)
  • Accompagnement des visiteurs par du personnel dès leur arrivée
  • Leur faire appliquer toutes les mesures de protection dès leur entrée
  • Autoriser maximum 2 à 3 visiteurs en même temps dans la chambre

b. Conditions pour les visiteurs en isolement chez un patient/résident en fin de vie

  • Patient en chambre individuelle
  • Visite autorisée uniquement si : infection paucy-symptomatique ou infection symptomatique au décours (pas de fièvre et amélioration de la toux), c'est à dire après 4-6 jours après le début des symptômes.
  • Les visiteurs doivent impérativement venir à l'établissement en transport privé (port du masque et distanciation physique avec toute autre personne durant le trajet)
  • Accompagnement des visiteurs par du personnel dès leur arrivée
  • Leur faire appliquer toutes les mesures de protection dès leur entrée
  • Autoriser maximum 1 à 2 visiteurs en même temps dans la chambre
  • Pas de visites simultanées avec des visiteurs non-CoVID. 

8. Autres prestations de services

Cafétéria publique

Les cafétérias publiques seront autorisées à ouvrir selon les recommandations du du conseil d'Etat. Lors de la ré-ouverture, les règles de distanciation entre les clients devra être respectée (distances entre les chaises et distance entre les tables)

Coiffeur

Les salons de coiffure des établissements sont ouverts. Les mesures de protections devront être conformes aux recommandations du Conseil Fédéral et du conseil d’Etat.

Pour la prise en charge d'un patient avec une infection CoVID-19 se référer au document ad hoc et voir également les recommandations Swissnoso

 


Voir également :

Recommandations générales CoVID-19

CoVID-19 - Guide pour la mise en place du dépistage répété

Dernière mise à jour le 24/09/2021