CoVID-19 - Recommandations générales - Prise en charge des malades et des contacts

Prise en charge au 01.01.2023

 

Dès le 01.01.2023, et selon la décision prise par la Confédération, les coûts des tests SARS-CoV-2 ne seront plus pris en charge par les cantons. Par conséquent, les tests se feront après évaluation clinique et sous ordonnance médical. Les frais seront pris en charge par l'assurance obligatoire des soins (AOS) ; la participation aux coûts (franchise et quote-part) sera appliquée.

 

Définition

Personnes vulnérables sont les plus à risque de présenter une évolution sévère :
Les personnes de plus de 65 ans et/ou les personnes ayant :

  • De l’hypertension
  • Une maladie cardiovasculaire
  • Du diabète
  • Une maladie respiratoire chronique, (ne concerne ni les asthmes chroniques compensés, ni les apnées du sommeil appareillées)
  • Un cancer
  • Un système immunitaire affaibli par une maladie ou un traitement
  • Une obésité de classe III (morbide, IMC  ≥ 40 kg/m2)
  • Une grossesse
  • Adultes avec trisomie 21

 

Critères cliniques, épidémiologiques, d'échantillonnage et de déclaration OFSP

Critères cliniques

Voir les critères cliniques sur OFSP

Les symptômes suivants sont compatibles avec COVID-19 : 
  • Symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (p. ex. toux, maux de gorge, souffle court, douleurs thoraciques) et/ou
  • Fièvre sans autre étiologie et/ou
  • Apparition soudaine d’une anosmie et/ou d’une agueusie (perte de l'odorat ou du goût)
    et/ou 
  • État confusionnel aigu ou détérioration de l'état général chez une personne âgée sans autre étiologie

 

Autres symptômes moins spécifiques ou plus rares : 

  • Douleurs musculaires, 
  • Maux de tête, 
  • Sensation de fatigue généralisée, 
  • Rhume, 
  • Symptômes gastro-intestinaux (p. ex. nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales), 
  • Éruptions cutanées (p. ex. pseudo-engelures, exanthèmes urticariens, vésiculaires ou morbilliformes)

 

La présence d'un de ces nouveaux symptômes (moins fréquents) qualifie à lui seul la nécessité d'un test CoVID-19 Dans ce type de situation, il est recommandé de faire le Coronacheck ou d’appeler un médecin ou un établissement de santé, pour évaluation.

Critères épidémiologiques Lien épidémiologique : 
Contact étroit (<1,5 m pendant >15 minutes) avec un cas de COVID-19 confirmé en laboratoire ou exposition dans le cadre d’une flambée de COVID-19 confirmée
 
Critères de déclaration

Voir les critères de déclaration de l'OFSP
 

 

Glossaire :

  • PdS : Professionnel-le-s de la Santé
  • Patients : terme générique pour les recommandations : selon le type d'établissement et de soins, équivaut à l'appellation "résident" ou "bénéficiaire" ou "client".

 

1.    Tests de diagnostic COVID-19 (PCR/antigénique) et tests sérologiques

Dès le 01.01.2023, et selon la décision prise par la Confédération, les coûts des tests SARS-CoV-2 ne seront plus pris en charge par les cantons. Par conséquent, les tests se feront après évaluation clinique et sous ordonnance médical. Les frais seront pris en charge par l'assurance obligatoire des soins (AOS) ; la participation aux coûts (franchise et quote-part) sera appliquée.

Les modalités de leur utilisation sont détaillées dans le document de l'OFSP, Informations techniques sur les tests COVID-19 (admin.ch). Il existe sur le marché différents tests proposés par différents fabricants mais seuls certains sont reconnus et certifiés par la confédération pour une utilisation par les professionnels.

 

1.1   Type de tests : utilisation test PCR et test antigénique

Pour les professionnels, seuls les tests figurant sur la liste émise par l'OFSP sont reconnus voir document OFSP.
Utilisation test PCR et test antigénique
Le test PCR étant plus sensible et spécifique que le test antigénique, il convient de le préférer au test antigénique. L'avantage du test antigénique est la réponse immédiate du résultat.

Types de prélèvement / frottis Equipement de protection individuel (EPI) pour le PDs professionnel de la santé (Pds) lors des prélèvements/frottis
1.    Frottis nasopharyngé à la recherche de CoVID-19 par test PCR :

Les prélèvements sont à adresser au laboratoire habituel (sous-traitance du prélèvement).

- Voir la Technique de prélèvement par PCR nasopharyngé

- Voir la vidéo du frottis (par New England Journal of Medecine - NEJM)

Port de :

  • Masque chirurgical de type II R 
  • Port de gants à UU 
  • Surblouse 
  • Lunettes de protection, si risque de projections de liquides biologiques

(et changer de tenue de travail si projection de liquides biologiques : toux++)
 

2.    Frottis salivaire à la recherche de CoVID-19

Ne pas avoir manger ou fumer dans l’heure précédent le frottis salivaire

Voir la vidéo du frottis salivaire (par Delaware Government)

3.    Frottis naso pharyngé à la recherche COVID test antigénique rapide

Ce geste médical délégué doit être effectué par une personne dûment formée.
Les prélèvements antigéniques sont à déclarer sur la plateforme CoFast.
 

 

1.2   Financement des tests PCR et tests antigéniques CoVID-19

Dès le 01.01.2023, et selon la décision prise par la Confédération, les coûts des tests SARS-CoV-2 ne seront plus pris en charge par les cantons. Par conséquent, les tests se feront après évaluation clinique et sous ordonnance médical. Les frais seront pris en charge par l'assurance obligatoire des soins (AOS) ; la participation aux coûts (franchise et quote-part) sera appliquée.

 

2.    Équipement de Protection Individuel (EPI)

2.1   Masques recommandés 

La qualité de filtration des masques en tissu n'étant pas garantie (les masques en tissu ne sont pas considérés comme des dispositifs médicaux). 
L'unité cantonale HPCi recommande l'usage exclusif de masques de soins dans les établissements de soin pour toutes les personnes.

 

Recommandations Swissnoso

Équipement de protection individuelle

  PdS Patients Visiteurs

Masques de soins ou chirugical ou médical
Type 2 ou 2R, EN 14683

 

Précautions :

  • À porter 04h maximum
  • Changer si souillé, mouillé ou déchiré
  • Couvrir nez, bouche et menton
Obligatoire si :
  • Symptômes d’infections respiratoires
  • Asymptomatique avec test positif pour virus respiratoires
  • Contact avec immunodéprimés ou personnes à risques
  • Contact direct avec patient selon épidémiologie locale ou cas nosocomiaux
Obligatoire si :
  • Symptômes d’infections respiratoires
  • Hors de la chambre
  • Contact avec d’autres personnes
Obligatoire si :
  • Symptômes d’infections respiratoires
  • Dés entrée dans la chambre du patient
  • Épidémiologie locale ou cas nosocomiaux élevés

Si le nombre de cas locaux ou absentéisme du personnel sont élevés chez les patients :

  • Port de masque pour tous professionnels, patients et visiteurs dès entrée dans l’établissement.

Masque ultrafiltrant
Type FFP2

 

Précautions :

  • Adaptés à la morphologie de l’utilisateur
  • Test d’étanchéité (fit check) avant chaque utilisation
  • Port jusqu’à 08h
  • Changer si mouillé, souillé ou déchiré
  • Lors de procédures Générant Potentiellement un Aérosol (PGA) selon liste édictée par Swissnoso 
  • Pour le personnel lors de toute prise en charge aux soins intensifs
  • Pour le personnel des autres services, lors du contact proche avec un patient positif ou suspect CoVID-19 
  • Contact proche (≤ 1m 50) et prolongé (>15 minutes consécutives)
  • Lors de la reprise du travail après une absence pour infection CoVID1 (pour 7 jours depuis le test positif)
 
  • Lors de contact avec patient bénéficiant de PGA selon liste édictée par Swissnoso 

Le port de lunettes de protection est associé au port de FFP2 lors de PGA

1 pour rappel, une utilisation prolongée du FFP2 peut entrainer des céphalées, des nausées, de la fatigue et de l’essoufflement. L’unité cantonale HPCI laisse le choix et la responsabilité à chaque direction d’imposer ce type de masque pour le personnel au retour d'une infection CoVID.

- Voir les recommandations de Swissnoso 

 

2.2   Vidéos tutoriels et modes d'emploi

 

Les 5 indications de l'hygiène des mains


 

Technique de l'hygiène des mains avec la solution hydro-alcoolique


Port du masque de soins à élastiques



 

Port du masque de soins à lanières




Port de la surblouse



 

3.    Mesures pour les professionnels travaillant dans les structures socio-sanitaires

Les professionnels de la santé connaissent et appliquent les mesures barrières lors des activités professionnelles, se référer à la recommandation mesures pour professionnels des structures socio-sanitaires. Toutes les institutions sanitaires ont mis en place des plans de protection afin de limiter la circulation du virus SARS-CoV2, de protéger au mieux les populations vulnérables et les professionnels vulnérables. 

 

3.1   Tableau : PdS: Types de test selon l’évaluation clinique/situation

PdS

Evaluation clinique/situation

Type de tests

Collaborateurs symptomatiques Même si symptômes mineurs (rhinite, toux..)

Evaluer la nécessité d’effectuer un test en concertation avec le médecin traitant ou la médecine du personnel

  • Test PCR à privilégier :
    • Nasopharyngé 
    • Ou salivaire
  • Test antigénique si délai trop long
Collaborateurs asymptomatiques Flambée de cas nosocomiaux
  • Pas de test systématique

 

3.2   Tableau des mesures pour les PdS selon situation

Situation

Equipement de protection

Autres mesures de protection

Flambée de cas nosocomiaux :
≥3 cas  COVID-19 dans un intervalle de 5 j dans la même unité/service

Pour tous les collaborateurs

Port du masque de soins type II obligatoire :

  • Pour les professionnels présentant des symptômes d’une infection respiratoire
  • Lors des soins et des contacts rapprochés avec un patient
  • Dans toutes les situations sans contact avec des patients (salle de colloque, bureaux), le maintien du port du masque pour tous les collaborateurs, afin de protéger les collaborateurs vulnérables, (sous la responsabilité de la direction de la structure sanitaire)

L’utilisation du masque FFP2 comme mesure supplémentaire près de patients connus ou suspect d’être infectés par la CoVID-19 est recommandée :

  • Lors de procédures générant potentiellement un aérosol OU lors de contact proche (<1.5 mètre) et prolongé (>15 minutes)

Hygiène des mains (lavage ou désinfection) stricte :

  • Avant et après tout contact avec un patient /résident/bénéficiaire de soins
  • Avant de mettre et après avoir enlevé le masque.

Port d'une surblouse à usage unique.

  • Respect de l’étiquette respiratoire : 
    • Couvrir bouche et nez par un mouchoir en papier si toux/éternuement
    • Jeter le mouchoir utilisé dans la poubelle la plus proche 
    • Désinfection soigneuse des mains
  • Promouvoir vaccination pour COVID-19, y compris les rappels et la grippe.
Personnel vulnérables
L’employeur est tenu de le protéger au mieux avec les mesures recommandées,
se référer: ordonnance 3 annexe 7
.

Respect strict des mesures d’hygiène de base : HM, masques

  • Si possible confier à ce personnel des tâches qui l’expose le moins possible (respect des distances)
  • Lors des soins rapprochés avec un patient asymptomatique: port du masque par le patient et le soignant vulnérable, en particulier dans les services hébergeant des patients CoVID-19.
  • Port d'une surblouse à usage unique

 

  • Éviter d’exposer le personnel vulnérable à des patients CoVID-19
  • Promouvoir la vaccination COVID-19, y compris les rappels et la grippe
Personnel en charge de patients CoVID-19 ou suspect

Port du masque de soins type II ou IIR :    

  • Lors de contact bref (<15 minutes) et non rapproché (>1.5 mètre),

 

Port du masque FFP2

  • Lors de geste invasif sur les voies respiratoires (intubation, bronchoscopie) et pour les nébulisations chez un patient confirmé CoVID-19
  • Lors de soins rapprochés (< 1.5m) de longue durée (>15 minutes), comme mesure supplémentaire

 

Port d'une surblouse à usage unique

Lunette de protection à usage unique ou réutilisable, si de risque de projection :

  • Si lunettes réutilisables, elles doivent être désinfectées après chaque utilisation et conservées à l'abri de la poussière (sachet plastique, enveloppe, etc.)
  • Lors de soins rapprochés avec un patient COVID: port d'un masque de soins type II ou IIR par le patient

 

 

4.    Prise en charge des cas COVID-19

4.1    Indication à l’utilisation des tests CoVID-19

Dès le 01.01.2023, et selon la décision prise par la Confédération, les coûts des tests SARS-CoV-2 ne seront plus pris en charge par les cantons. Par conséquent, les tests COVID-19 se focalisent actuellement sur les situations avec un impact clinique ou de contrôle de la propagation du virus dans les établissements des soins aigus. Ainsi, les tests se feront après évaluation clinique et sous ordonnance médical.

Dans le cadre de sa stratégie de détection du CoVID-19, l'OFSP propose, en plus des tests par PCR à privilégier chez les patients hospitalisés et les patients ambulatoires vaccinés :
Dans les établissements de soins :

  • Le test par PCR reste la méthode de référence pour confirmer l’infection COVID-19 mais son accès rapide peut être limité. 
  • Si l'accès rapide aux tests par PCR est limité, les RADT (test antigénique) peuvent faciliter le processus décisionnel sur la prise en charge des patients et l'isolement des professionnels de santé symptomatiques.
  • Les cliniciens qui envisagent d'utiliser les RADT doivent être conscients de leur sensibilité et spécificité limitées par rapport à la PCR et de la manière dont la probabilité pré-test influence l'interprétation du résultat, avec le risque que des infections par CoVID-19 ne soient pas détectées.

- Swissnoso - Algorithme d'aide à la décision pour l'utilisation de tests de détection antigénique rapides dans les hôpitaux de soins aigus ayant un accès limité aux tests par PCR pour le diagnostic des infections COVID-19
 

4.2    Prévention et contrôle de l’infection

Stricte observance de l’hygiène des mains  Rappeler fréquemment ces mesures au personnel si nécessaire.
Vaccination La vaccination doit être recommandée à toute la population et en particulier aux personnes vulnérables et aux professionnels de la santé.
Observance stricte des Mesures Additionnelles Gouttelettes (MAG) pour les patients suspects et confirmés
  • Isolement en chambre individuelle ou cohortage des patients hospitalisés avec COVID et des résidents avec COVID hébergés dans une institution socio-sanitaire.
  • Actuellement, aucune évidence que des mesures supplémentaires sont nécessaires pour la prise en charge d’un patient porteur d’un nouveau variant.
    (Un cohortage des patients infectés par le CoVID-19 est toujours possible qu’ils soient atteints par même variant ou non)

 

 

4.3    Prise en charge d’un patient COVID-19 confirmé ou suspect

Consultez les recommandations détaillées par type d'établissement :

 

    5.    Déclaration

    Critères de déclaration du cas CoVID-19 hospitalisé

    Critères

    Mesures

    Déclaration pour les résultats cliniques de personnes avec :

    • CoVID-19 confirmés en laboratoire par PCR 
    • Critères cliniques et imagerie par CT-Scan compatibles avec CoVID 19 et PCR négative sans autre étiologie 
    • Critères cliniques et épidémiologiques et PCR négative sans autre étiologie
    • Par le service qui reçoit le patient Covid hospitalisé
    • Formulaire de l'OFSP - Déclaration de CoVID-19 Hospitalisé
      • à compléter par le service qui reçoit le patient CoVID-19 en hospitalisation
      • à adresser dans les 24h à : covid-19@hin.infreport.ch
    Déclaration pour tous les décès suite au CoVID-19 (selon critères de déclaration) 
    • Formulaire de l'OFSP - Déclaration de résultats cliniques suite à un décès et renvoyé à : 

     

    Déclaration pour les patients CoVID-19 hospitalisés
    Déclaration pour les médecins en EMS
    Déclaration des décès CoVID-19 avec ou sans hospitalisation

     

     

    À consulter :

    6.    Vaccination

    À ce stade de la pandémie ~98% de la population suisse a été vaccinée et/ou a eu le COVID-19. Leur système immunitaire a donc été confronté au coronavirus. En outre, les variants du virus actuellement en circulation entraînent une évolution moins grave de la maladie que les variants précédents.

    Les efforts de vaccination se focalisent à : 
    •    Protéger les personnes vulnérables
    •    Protéger les PdS et diminuer l’absentéisme dû à des absences liées à des maladies COVID-19 graves
     

    Pour toute question relative à la vaccination, se référer à la pharmacienne cantonale.

     

    Recommandations pour la dose de rappel en  automne 2022
    Choix du vaccin 
    • Dose de rappel : privilégier le vaccin mRNA bivalent ou le vaccin protéique Nuvaxovid® en fonction de leur disponibilité
    • Dose de rappel : si vaccin mRNA bivalent/Nuvaxovid pas accessible, utiliser un vaccin mRNA monovalent 
    Qui vacciner par une dose de rappel ? Groupe Personnes vulnérables PdSPersonnes assurant la prise en charge des personnes vulnérables Toute autre personne entre 
    16 et 64 ans 
    Degré de recommandation   Fort +++ Moyen ++ Faible +
    Primovaccination COVID-19 
    Choix du vaccin 
    • Primovaccination : privilégier un vaccin mRNA monovalent ou le vaccin protéique Nuvaxovid
    • Primovaccination pour les personnes < 30 ans : privilégier le vaccin de Pfizer
    Qui vacciner (primovaccination) ? La recommandation de vaccination reste forte pour toute personne n’ayant pas reçu jusqu’à présent la vaccination COVID-19 de base

     

    7.    Informations pratiques & documents à télécharger

    Infoline Coronavirus OFSP pour professionnels de la santé

    Tous les jours, 24/24h :

    058 462 21 00

     

    Hotline Covid-19 du médecin cantonal

    0848 133 133

     

    Matériels de prévention CoVID-19 :

     

    Ressources techniques :

     

    Document du Conseil Fédéral :

     

    Documents de l'OFSP :

    Documents de SWISSNOSO :

     

    Littérature

    8.    Autres recommandations COVID-19 spécifiques

    Mesures, plans de continuité et stratégies CoVID-19 :

     

    Recommandation spécifiques :

    Autres recommandations :

     

     

     

     

     

    Pièce(s) jointe(s): 
    Dernière mise à jour le 03/01/2023