CoVID-19 - Recommandations générales - Prise en charge des malades et des contacts

Prise en charge au 26 mai 2020

Buts, motifs, principes et personnes vulnérables

Buts

Les objectifs des recommandations de l’OFSP sont :

  • Limiter la propagation du virus.
  • Protéger les personnes à risque accru de complications (personnes vulnérables).
  • Préserver le système hospitalier afin qu'il conserve la capacité de fournir des soins médicaux de haute qualité au plus grand nombre de personnes.
  • Détecter et contrôler la propagation du virus dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux.

Motifs

Les mesures d’atténuation des risques mises en place le 16 mars 2020 ont permis de contrôler la propagation du virus. La courbe épidémique montre une diminution des nouveaux cas. Afin de permettre la reprise économique, ces mesures sont progressivement levées à partir du 27 avril 2020, avec le risque de voir le nombre de cas augmenter à nouveau. Pour mieux contrôler les chaînes de transmission, la capacité de détection des cas, les mesures d’isolement ainsi que les mesures de quarantaine ont été accrues dans les cantons pendant la phase de transition. 
La situation épidémiologique permet de passer à la phase d’endiguement. Pendant cette phase :

  • La facilité d’accès aux tests est maintenue afin d’assurer la détection précoce et aussi complète que possible des nouveaux cas de COVID-19
  • Les cantons réalisent les enquêtes d’entourage et s’assurent que les personnes concernées suivent les consignes d’isolement et de quarantaine
  • Des outils numériques qui complèteront le contact tracing classique et qui faciliteront la prise en charge des isolements et des quarantaines seront progressivement utilisés
  • L’impact de la levée progressive des mesures sur la courbe épidémique est continuellement évalué et des mesures correctives sont mises rapidement en œuvre si nécessaires.

Principes

  • Le contrôle de la propagation basé sur l’auto-responsabilisation des individus est complété par la surveillance par les autorités et prochainement par des outils digitaux
  • Les mesures de protection sont maintenues pour les plus vulnérables
  • Les mesures de distanciation sociale sont maintenues dans la mesure du possible et chacun se comporte comme s’il était contagieux
  • Dans les situations où cette distanciation n’est pas possible, des mesures alternatives sont appliquées (plan de protection spécifiques par branche professionnelle, p. ex. port du masque, plexiglas)
  • L’accès au test facilité permet à chacun de se faire tester dès qu’il est symptomatique
  • La définition de contact étroit est élargie
  • Les chaînes de transmission sont identifiées et sont interrompues 
  • Des mesures sont prises pour contrôler les flambées dans les institutions (p. ex. EMS, centres pour requérants d’asile, écoles)
  • Le personnel de santé est protégé

 

Cf. Recommandations CoVID-19 spécifiques aux différentes spécialités au bas de ce document.

Personnes vulnérables

Les personnes de plus de 65 ans ainsi que les personnes ayant :

  • de l’hypertension,
  • du diabète,
  • une maladie cardiovasculaire,
  • une maladie respiratoire chronique1,
  • un système immunitaire affaibli par une maladie ou un traitement
  • un cancer

sont les plus à risque de présenter une évolution sévère.

Ne concerne ni les asthmes chroniques compensés, ni les apnées du sommeil appareillées.

Critères cliniques, d'échantillonnage, épidémiologiques et de déclaration

Critères cliniques

  • Symptômes d'affection aiguë des voies respiratoires (par ex. toux, maux de gorge, souffle court) 
    avec ou sans
  • Fièvre  , sensation de fièvre ou douleurs musculaire
    et/ou
  • Apparition soudaine d'une anosmie ou d'une agueusie (perte de l’odorat et du goût)

 

Critères d'échantillonnage (critères de test par PCR) 

  • Une analyse de laboratoire est recommandée pour toutes les personnes symptomatiques qui répondent aux critères cliniques.
  • Le médecin cantonal peut ordonner de tester des personnes asymptomatiques dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux lorsque cela est justifié afin de prévenir et de contrôler la propagation du virus au sein de l’établissement.
  • Une analyse de laboratoire n'est pas recommandée chez les personnes asymptomatiques en dehors des raisons citées ci-dessus

Quel test utiliser pour le diagnostic

Pour la recherche d'une infection active, les tests actuels recommandés par l'OFSP sont les tests PCR (recherche ARN viral).

Les tests sérologique permettent de détecter les antigènes du SARS-CoV-2 et les anticorps du virus dans le sang. La détection d'anticorps spécifiques indique que la personne testée a été en contact avec le virus et a développé des anticorps en réponse à l’infection. L'utilisation de tests sérologiques pour le diagnostic individuel n'a de sens que si l'on connaît la signification des anticorps détectés, en particulier s'il s'agit de marqueurs d'une immunité protectrice et si des anticorps protecteurs sont formés lors d'une infection ne présentant aucun symptôme (1, 3). En l'état actuel des connaissances, on ne sait pas si les anticorps détectés offrent une protection contre le virus. Les tests sérologiques actuellement disponibles ne sont pas adaptés au diagnostic d'une infection aiguë et l'utilisation de tests sérologiques ne permet pas actuellement de se prononcer sur l'immunité.

Pour en savoir plus

 

Critères épidémiologiques

  • Lien épidémiologique avec un cas CoVID-19 confirmé en laboratoire: contact étroit  (< 2 m pendant >15 minutes) 
    ou
  • contact indirect (p. ex. lors d'une flambée dans un EMS) avec un cas CoVID-19 confirmé en laboratoire.

 

Critères de déclaration

Les laboratoires de diagnotic déclarent:

  • les résultats positifs détectés par PCR au service du médecin cantonal et à l'OFSP dans les 2 heures
  • les résultats négatifs détectés par PCR à l’OFSP dans les 24 heures.

 

Les médecins déclarent au service du médecin cantonal (infectionsdeclarations@hin.ch) et à l'OFSP (formulaire de déclarationdans les 24 heures :

  • les résultats cliniques de patients ambulatoires (formulaire de déclaration OFSP- patient ambulatoire) y compris ceux des résidents de maisons de retraites et de soins ainsi que d’autres établissements médico-sociaux ​avec:
    • CoVID-19 confirmé en laboratoire par PCR
       
  • les résultats cliniques de personnes hospitalisées (formulaire de déclaration OFSP - patient hospitalisé) avec:
    • CoVID-19 confirmé en laboratoire par PCR
      ou
    • Critères cliniques et imagerie par CT-Scan compatible avec COVID-19 et PCR négative sans autre étiologie connue
      ou
    • Critères cliniques et épidémiologiques et PCR négative sans autre étiologie connue
       
  • les résultats cliniques des personnes décédées (formulaire de déclaration) avec :
    • CoVID-19 confirmé en laboratoire par PCR
      ou
    • Critères cliniques et imagerie par CT-Scan compatible avec COVID-19
      ou
    • Critères cliniques et épidémiologiques

 

Remarque : Mesures pour les personnes symptomatiques avec un test négatif : 
Une personne avec des symptômes compatibles avec un CoVID-19 et un test négatif doit rester à domicile jusqu’à disparition des symptômes comme recommandé pour le contrôle de la propagation des autres virus respiratoires.

Financement du test de diagnostic CoVID-19

Les examens (frottis naso-pharyngés) effectués chez des personnes symptomatiques sont pris en charge

  • par l'ASO pour les personnes symptomatiques avec des facteurs de risques,
  • par le service du médecin cantonal  pour les personnes symptomatiques sans facteurs de risque
  • par la LAA pour le personnel de santé

Les prélèvements effectués chez des personnes asymptomatiques sont à la charge du prescripteur

Pour le détail voir la fiche OFSP

Mesures pour les professionnels de la santé (valable pour tous les établissement sanitaires, toutes spécialités)

Mesures de base pour tous les professionnels ayant un contact rapproché (< 2 mètres) et prolongé (>15minutes) avec des patients/résidents/bénéficiaires de soins

  • Hygiène des mains (lavage ou désinfection) avant et après tout contact avec un patient/résident/bénéficiaire de soins.
  • Port d'un masque de soins type II dès la prise du travail; le masque peut être gardé 4 heures consécutives.
  • Hygiène des mains immédiatement avant de mettre et après avoir rétiré le masque.
  • Jeter le masque usagé dans une poubelle.

➔ Téléchargez ici la nouvelle affiche de prévention CoVID-19 - Hygiène des mains pour le personnel (à imprimer soi-même)

Tenue pour le personnel pour la prise en charge d'un patient CoVID-19 confirmé ou probable​ :

  • Port du masque de soins type II ou IIR avec désinfection des mains après la mise en place du masque.
  • Port d'une surblouse qui peut être réutilisée durant 24h si non souillée et si stockée suspendue à un statif, coté externe vers l'extérieur.
  • En cas de risque de projection, lunette de protection à usage unique ou réutilisable. Si lunettes réutilisables, elles doivent être désinfectées après chaque utilisation et conservées à l'abri de la poussière (sachet plastique, enveloppe, etc.)
  • En cas de risque d'exposition  aux liquides biologiques, gants à usage unique. 
  • Port d’un masque ultrafiltant FFP2 lors de geste invasif sur les voies respiratoires (intubation, bronchoscopie) et pour les nébulisations chez un patient confirmé CoVID-19

Remarque: le masque de soins peut être utilisé pour une durée de 4 heures consécutives (jusqu'à 8 heures selon recommandation OFSP) s'il est laissé en place. 

Mesures pour les professionnels1 selon les symptômes et contact CoVID-19

 Professionnel présentant des symptômes compatibles

  • Port d’un masque de soins 
  • Faire un diagnostic CoVID-19 (frottis naso-pharyngé)
  • Poursuite de l'activité professionnelle avec un masque de soins jusqu’à réception du résultat

➔ Si confirmation d’une infection CoVID-19, isolement à domicile pour une durée de 10 jours minimum après début des symptômes et  après 48 heures sans symptômes.

 Professionnel asymptomatique mais ayant eu un  contact étroit (< 2 mètres sans mesures de protection) avec un cas CoVID-19 confirmé

  • Port d’un masque de soins durant toute l’activité professionnelle durant 14 jours. Auto-surveillance (température et signes cliniques) durant 14 jours après le contact.
  • En cas d’apparition de signe cliniques, faire un diagnostic CoVID-19 (frottis naso-pharyngé)
  • Poursuite de l’activité professionnelle jusqu’à réception du résultat etsi positif  isolement à domicile

➔ Si confirmation d’une infection CoVID-19, maintien de l’isolement à domicile pour une durée de 10 jours minimum après début des symptômes et après 48 heures sans symptômes.

En cas de doute : évaluer l'indication à faire un diagnostic CoVID-19 sur www.coronacheck.ch

1 Pour les EMS et ESE : sont inclus avec le personnel soignant et médical, tous les professionnels ayant des contacts avec les résidents, ainsi que les renforts militaires sanitaires.

Remarque: le masque de soins peut être utilisé pour une durée de 4 heures consécutives (jusqu'à 8 heures selon recommandation OFSP) s'il est laissé en place.

Pour rappel l'employeur doit mettre à disposition toutes les mesures permettant  au  personnel de santé vulnérale  au sens de l'art 10b,al 3 (annexe 6) de l'ordonnance 2 CoVID-19 de remplir ses obligations professionnelles.

Pour rappel :

les activités des professionnels de la santé sont définies comme des activités indispensables et leurs poursuites sont définies dans l'ordonnance fédérales 2 CoVID-19 et rappeler dans une lettre à l'intention des professionnels de la santé par Dr S Monod, Directrice générale de la santé 

Vidéos Hygiène des mains - Port du masque - Port de surblouse 

Les 5 indications de l'hygiène des mains



 

Technique de l'hygiène des mains avec la solution hydro-alcoolique


Port du masque de soins à élastiques



 

Port du masque de soins à lanières




Port de la surblouse



 

Port du masque de soins et désinfection des mains



 

Modalité et technique de prélèvement

Frottis nasopharyngé à la recherche de  CoVID-19 :

 

Port de masque de soins type II et port de gants par le professionnel qui effectue le prélèvement; si risque de projections de liquides biologiques: port de lunettes et surblouse ( ou  changement de la blouse de travail si progection liquides biologiques comme par exple quinte de toux)

  • 1 frottis naso-pharyngé profond avec écouvillon e-SWAB (idem que pour recherche grippe) accompagné d'un bon d'examen dûment complété selon le laboratoire choisi. (cf. pdf)
  • Les prélèvements sont à adressés :
    • À l'institut de microbiologie au CHUV. Les échantillons doivent parvenir au CHUV avec le bon CHUV complété (dans la case "Indications cliniques" annoter "Recherche de Covid-19") avant 16h pour être pris en charge le jour même. Résultats dans les 24 heures après réception du prélèvement.
      Institut de microbiologie
      ​Réception des laboratoires
      Rue du Bugnon 44,
      BH18/100
      ​1011 Lausanne
    • Ou dans le laboratoire habituel (sous-traitance du prélèvement).

Suivi des cas CoVID-19 confirmés

Critères de levée d'isolement :

  • Un minimum de 10 jours après l'apparition des symptômes associés au CoVID-19
    ET
  • un minimum de 48h après la résolution des symptômes

 

Suivi des cas confirmés CoVID-19 en isolement à domicile :

  • Après minimum 10 jours depuis le début des symptômes avec absence de symptômes depuis au moins 48h, ils peuvent ensuite reprendre leur vie normalement.
  • En cas de symptômes persistant après 10 jours, ils doivent prendre contact avec leur médecin traitant ou la hotline du médecin cantonal.

Attention : En cas de perte soudaine de l’odorat et/ou du goût: les nerfs touchés peuvent prendre plus de temps à se rétablir. Si ce symptôme est le seul qui persiste après cette période, l’isolement peut donc prendre fin.


Dépliant : Isolement de cas CoVID-19

Dépliant : Contact étroit CoVID-19

Prise en charge des Contacts des cas CoVID-19

La recherche des contacts (contact tracing) est recommandée : 

  • Pour tous les résultats de test positifs mis en évidence par PCR (déclaration de laboratoire)
  • Pour toutes les situations soumises à la déclaration obligatoire des résultats d’analyses cliniques (cf. critères de déclaration).
     

Définition des personnes-contacts

Personne ayant eu un contact étroit (tel que défini ci-dessous) avec un cas confirmé ou probable* de CoVID-19 :

  • Alors que celui-ci était symptomatique
    ou
  • Pendant les 48 heures précédant l’apparition des symptômes.

Situation particulière : Si la personne testée positive ne présentait pas de symptômes (p. ex. personne testée dans le cadre d’une flambée dans une structure d’hébergement collectif), la période à considérer pour la recherche des contacts commence 48 heures avant le prélèvement et s’étend jusqu’à l’isolement de la personne testée.

* Personnes hospitalisées ou décédées avec une image radiologique (CT-Scan) compatible avec COVID-19, ou un lien épidémiologique avec un cas confirmé, une PCR négative et pas d’autre étiologie.

 

Définition du contact-étroit (risque d’infection élevé) 

  • Personnes vivant sous le même toit, avec contacts à moins de 2 mètres pendant plus de 15 minutes avec le cas
  • Contact à moins de 2 mètres et pendant plus de 15 minutes sans protection (p. ex. sans paroi de plexiglas, sans masque d’hygiène porté par le cas et/ou par la personne-contact)
  • Prodiguer des soins ou effectuer un examen médical ou une activité professionnelle avec contact corporel (< 2 mètres) sans utiliser d’équipement de protection ; contact direct, sans équipement de protection, avec les sécrétions des voies respiratoires ou les fluides corporels 
  • En avion :
    • Passagers assis dans la même rangée que le cas ou dans les deux rangées suivantes et précédentes, quelle que soit la durée du vol
    • Membres de l’équipage ou autres passagers qui répondent à l’un des critères cités plus haut (p. ex. conversation avec le cas pendant plus de 15 minutes).

Ne sont pas considérés comme ayant eu un contact étroit (risque d’infection faible) : 

  • Les personnes ayant eu des contacts <2 mètres pendant >15 minutes, avec un équipement de protection (p. ex. paroi de plexiglas, masque d’hygiène porté par le cas et/ou par la personne-contact)
  • Les personnes qui se sont trouvées dans la même pièce qu’un cas (p. ex. sur le lieu de travail), mais qui n’ont pas eu de contact à <2 mètres pendant au moins 15 minutes cumulées avec le cas
  • Les personnes qui ont voyagé dans le même avion qu’un cas, mais qui étaient assises à plus de deux rangées devant ou derrière le cas et n’ont pas eu d’autres contacts particuliers avec lui
  • Les personnes vivant sous le même toit (p. ex. en colocation) qui n’ont pas eu de contact <2 mètres pendant au moins 15 minutes avec le cas
  • Les enfants d’âge scolaire ou préscolaire entre eux, en particulier en milieu scolaire (école obligatoire) ou au sein de structures d’accueil extrafamiliales en l’absence de cas groupés (≥2 cas)
  • Le personnel de laboratoire travaillant avec des virus SARS-CoV-2 capables de se multiplier, dès lors que des mesures de protection adéquates sont appliquées
  • Le personnel médical qui s’est trouvé dans la même pièce que le cas, mais ne l’a jamais approché à moins de 2 mètres
  • Le personnel médical qui s’est approché à moins de 2 mètres du cas (p. ex. dans le cadre de soins ou d’un examen médical), mais portait des équipements de protection adéquats pendant toute la durée du contact.

 

Identification des personnes-contact

L’identification des personnes-contact est faite selon les directives cantonales.
 

Gestion des personnes-contact

Les personnes-contact sont mises en quarantaine si elles ont été en contact avec un cas confirmé :

  • Alors que celui-ci était symptomatique 
    ou
  • Pendant les 48 heures précédant l’apparition des symptômes.

 

La quarantaine est ordonnée par l’autorité cantonale compétente. Un contact régulier est établi entre ces personnes et le service cantonal compétent.
Les personnes-contact qui ont déjà eu une infection CoVID-19 confirmée dans les 3 mois précédents peuvent être dispensées de quarantaine.

Les personnes-contact doivent rester 10 jours en quarantaine à domicile à partir du jour du dernier contact avec le cas confirmé (personne ne vivant pas sous le même toit) ou du jour où la personne malade a été isolée (personne vivant sous le même toit). Elles doivent :

  • Surveiller leur état de santé 
  • Éviter tout contact avec d’autres personnes (mis à part celles qui sont également en quarantaine sous le même toit)
  • Suivre les consignes de leur dépliant : Quarantaine pour Contact étroit CoVID-19
  • Si des symptômes apparaissent : s’isoler et suivre les consignes du dépliant : Isolement de cas CoVID-19 et se faire dépister.

Nouveau dépliant à télécharger : Isolement à domicile pour personnes CoVID-19 (MAJ 11-05-20)

Nouveau dépliant à télécharger : Contact étroit CoVID-19 (MAJ 11-05-20)

 

Documents généraux CoVID-19 à télécharger

Les documents ci-dessous sont mis à jour régulièrement selon l'évolution de la pandémie, consultez les dates des versions.

 

Centres de dépistage :

 

Matériels de prévention CoVID-19 :

 

Ressources techniques :

 

Document du Conseil Fédéral :

 

Documents de l'OFSP :

 

Documents de SWISSNOSO :

 

Document de la DGS (Direction de la Santé Publique) :

 

Documents de l'OMC (Office du Médecin Cantonal) :

 

Etudes :

Informations complémentaires

Infoline Coronavirus OFSP pour professionnels de la santé, tous les jours, 24/24h : +41 58 462 21 00,

Hotline Covid-19 du médecin cantonal : 0848 316 800


Suivi sur l'OFSP : Suivre l'évolution épidémiologique

Suivi des cas dans le monde : Coronavirus Covid-19 Global Cases by Johns Hopkins CSSE dans le monde

Conférence : Prof L. Kaiser HUG du 28 janvier 2019

OFSP:  Questions féquentes 

OFSP Flambée d'un nouveau coronarovirus 

OMS : Nouveau coronarovirus 

CDC www.cdc.gov/coronavirus

ECDC www.ecdc.europa.eu/en/novel-coronavirus-china

Canton de Vaud : www.vd.ch/coronavirus

 

 

 

 

Dernière mise à jour le 04/06/2020