Pédiatrie

CoVID-19 - Grossesse et vaccination CoVID-19

Vaccination contre le COVID-19 pendant la grossesse et l’allaitement– Update 15.09.2021

Recommandation de la SSGO:

Dernière mise à jour le 15/09/2021

CoVID-19 - Stratégie de dépistage en série/large échelle pour les établissements de soins aigus

Au vu de l'évolution épidémiologique avec l'émergence et la diffusion de nouveaux variants caractérisés par une transmissibilité plus élevée au sein de la population, la confédération, dans sa stratégie de lutte du SARS-CoV-2, a intégré le dépistage à large échelle et en particulier les dépistages répétés de certaines populations afin de protéger les populations vulnérables.

Dernière mise à jour le 16/11/2021

CoVID-19 - Hôpital - Prise en charge pendant la pandémie (plan de continuité)

Prise en charge au 17 novembre 2021

1. Secteurs ambulatoires

Maintien de l'activité des secteurs ambulatoires des établissements.
Ces secteurs devront avoir deux filières dédiées :

Dernière mise à jour le 17/11/2021

CoVID-19 - Prise en charge de la personne décédée

Les liquides biologiques de la personne décédée sont potentiellement porteurs de germes, et par conséquent les Précautions Standard doivent être appliquées lors de la manipulation du corps. Une infection au virus covid-19 ne requière pas de mesures spécifiques.

Dernière mise à jour le 19/10/2020

CoVID-19 - Pédiatrie - Vaccination et Prise en charge des enfants suspects CoVID-19

Dernière mise à jour le 09/09/2021

CoVID-19 - Recommandations générales - Prise en charge des malades et des contacts

Prise en charge au 17 novembre 2021

Définition

Personnes vulnérables

Les personnes de plus de 65 ans ainsi que les personnes ayant :

Dernière mise à jour le 25/11/2021

Prélèvement d'urine pour culture chez enfant ne contrôlant pas sa miction

Il s'agit d'un prélèvement aseptique d'urine permettant d'effectuer une analyse bactériologique lors de suspicion d'infection urinaire. Le prélèvement d'urine pour une culture doit être précédé d’un lavage du méat urinaire avec de l’eau et du savon.
La désinfection du méat urinaire n'est pas requise lors d'un prélèvement  à l’aide d’un sac collecteur autocollant.

Dernière mise à jour le 07/07/2017

PED - RSV- Stratégie de prévention de la transmission des virus respiratoires à l'HEL : Prise en charge

Mise en perspective

La période hivernale se caractérise par la circulation conjointe de différents virus respiratoires comme Influenza, Para-influenza, Rhinovirus, Métapneumovirus, virus syncytial respiratoire (RSV), etc.

Dernière mise à jour le 05/09/2018

PED - Varicelle - Prise en charge spécifique d’un cas à l’HEL (VZV)

Dernière mise à jour le 04/09/2017

PED - TBC – Isolement d’un enfant suspect de tuberculose à l’HEL

La tuberculose de l’enfant est exceptionnellement contagieuse. Ce document décrit les mesures d’Hygiène, Prévention et Contrôle de l’infection à appliquer dans la prise en charge à l’HEL d’un patient avec suspicion de tuberculose pulmonaire. Il s’applique aux patients pris en charge à l’HEL (patients ambulatoires et hospitalisés).

Définitions

MAA

Dernière mise à jour le 04/09/2017

PED - Germes respiratoires à potentiel épidémique - Prise en charge aux urgences et à la policlinique de l'HEL

La stratégie générale en matière de prévention de la transmission de germes respiratoires à potentiel épidémique aux Urgences et Policlinique à l’HEL pendant la période hivernale, vise surtout la protection des enfants vulnérables.

SERVICE CONCERNE 

Unité des Urgences et Policlinique de l’Hôpital de l’Enfance.

PARTENAIRES CONCERNÉS 

Médecins et infirmier(e)s, personnel administratif et tout autre professionnel pouvant être exposé à un enfant présentant des symptômes respiratoires.

DÉFINITION DE CAS

enfant vulnérable :

Dernière mise à jour le 04/09/2017

PED - Rougeole - Prise en charge spécifique à l'HEL

Le virus de la Rougeole appartient à la famille des Paramyxovirus, genre Morbillivirus). La transmission se fait le plus fréquemment entre les sujets exposés via les sécrétions respiratoires par de très fines gouttelettes (aérosol). L’infectiosité se fait 1 jour avant le début des symptômes (fièvre, toux) jusqu’à 4 jours après le début de l’exanthème. Pour procéder à l’enquête d’entourage considérer le jour d’apparition de l’exanthème et lister les personnes exposées non immunes durant la période allant de – 4 jours à +4 jours.

Dernière mise à jour le 04/09/2017

PED - Coqueluche - Prise en charge spécifique à l'HEL

La coqueluche est une infection bactérienne très contagieuse. La transmission se fait le plus fréquemment par contact direct entre les sujets exposés via des gouttelettes provenant des sécrétions respiratoires. La contagiosité est maximale pendant la phase catarrhale (rhino-trachéo-bronchite avec sécrétions respiratoires d’abord liquides puis visqueuses) où le patient tousse et devient nulle avec une cure d’antibiotique efficace. En l'absence de traitement, la phase contagieuse peut durer de une à trois semaines. La contagiosité doit en tous les cas être évaluée avec le médecin.

Dernière mise à jour le 04/09/2017

PED - Entretien des jeux/jouets

Objet

Les jouets, matériels non-critiques, font partie de l’environnement hospitalier / de soins. Ils constituent des réservoirs de micro-organismes, pathogènes ou non, retrouvés dans la salive, les sécrétions respiratoires, les selles ou d’autres liquides biologiques. Ils sont une source potentielle d’infections nosocomiales et de transmission croisée lorsqu’ils sont manipulés et/ ou portés à la bouche par des enfants. C’est pourquoi, il est important de respecter des mesures d’entretien régulières.

Dernière mise à jour le 08/11/2016

Entretien de fleurs et plantes en milieu de soins

Objet

Les arrangements floraux en milieu de soins ont des effets bénéfiques sur la santé mentale du patient, mais peuvent également être une source de germes potentiellement à l’origine d’infections.

Domaine d’application 

Services d’hébergement des patients en soins aigus, établissement long et court séjours, centre de réhabilitation, soins ambulatoires et psychiatrie.

Dernière mise à jour le 09/11/2016

Masque de protection respiratoire

Masque ultra-filtrant

L’utilisation de masques de protection respiratoire  est recommandée pour protéger celui qui le porte contre l’inhalation de microorganismes transmissibles par voie « aérienne » (aérosol et gouttelettes). Le port de ce type de masque est obligatoire  lors de maladies transmises par aerosol (tuberculose pulmonaire, rougeole, varicelle, ...)

Dernière mise à jour le 14/08/2017